publicité

Développer la Guyane sans activité minière, c'est possible, selon un rapport commandé par WWF France

Comment développer de façon durable la Guyane sans impacter l'environnement ? Réponse dans une étude documentaire et prospective commandée par WWF France au cabinet Deloitte. Un rapport présenté ce jour aux parlementaires.

Une portion de la route d'Apatou © DR
© DR Une portion de la route d'Apatou
  • Laurent Marot/MCT
  • Publié le
Oui, c’est possible, la Guyane peut s’en sortir et faire chuter le chômage avec un développement économique durable. C’est la conclusion du cabinet Deloitte, au terme d’un travail de 5 mois réalisé par quatre consultants à la demande de WWF France.


Un rapport de 500 pages

Pendant 5 mois une équipe a sillonné la Guyane, rencontré les acteurs économiques et relu les différents rapports existants. Il en résulte un rapport de 500 pages qui sera présenté à Paris aux parlementaires Guyanais.


Dix secteurs prioritaires

L’étude retient 10 secteurs prioritaires car ils ont les plus forts effets d’entraînement sur l’économie guyanaise. Ils peuvent créer plus de 4000 emplois par an et absorber la croissance démographique. Ces secteurs sont les suivants :
Agriculture et élevage…Pêche et aquaculture. Agroalimentaire… Bois… Tourisme…Energies renouvelables…Gestion des déchets, construction, audiovisuel, avec la promotion de la Guyane comme destination de tournage et enfin l’économie de la connaissance, avec une dynamique de recherche et d’innovation pour mettre en valeur les ressources naturelles.

Enfin, l’étude écarte des secteurs prioritaires l’industrie minière en raison selon Deloitte de faibles retombées sur l’économie locale et de risques environnementaux majeurs. Ce rapport a pour vocation de démonter qu'un autre développement est possible 
Un rapport commandé par WWF France

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play