Distribution de denrées alimentaires aux étudiants en grande précarité de l'Université de Guyane

social
Distribution denrées alimentaires étudiants
©Stéphane Floricien
La première distribution de denrées n’avait attiré qu’une vingtaine d’étudiants. Cette fois-ci, plus d’une centaine d’entre eux ont répondu à l’appel de la CTG et de l’Université de Guyane. Ils ont ainsi pu recevoir, sur le campus un panier de denrées.
 
La première distribution de denrées n’avait attiré qu’une vingtaine d’étudiants il y a deux mois. Cette fois-ci, plus d’une centaine d’étudiants de l’Université de Guyane ont répondu à l’appel de la CTG. Ils ont ainsi pu recevoir, sur le campus de Troubiran à Cayenne, un panier de denrées bienvenu au vu de la conjoncture.
Ces étudiants qui vivent en résidence universitaire ou en appartement sans leur famille sont encore censés – pour certains - remettre des travaux pour valider leur année. Cette distribution se révèle être un réel soulagement pour ces étudiants, souvent très jeunes, entre la première année et les Masters. 

 
Inscriptions sur internet 

Distribution denrées alimentaires étudiants
©Stéphane Floricien
Sous le hall entre les bâtiments D et E du Campus universitaire de Troubiran, d’un côté, plusieurs dizaines d’étudiants font la queue à l’appel de certaines associations estudiantines locales. De l’autre, deux entreprises guyanaises qui s’apprêtent à leur distribuer gratuitement des denrées de première nécessité.
Entre les deux, les organisateurs font tout pour ne pas engendrer lors de cette opération un nouveau cluster de Covid.
C’est à l’initiative de la Collectivité territoriale que cette nouvelle distribution a lieu ce mercredi matin : la pré-sélection des 200 étudiants s’est cette fois faite sur internet.
Belove Régis étudiante en 1ere année AES : 

"Nous avons été sollicités sur un site dédié aux étudiants. Nous avons reçu un message pour venir récupérer un panier". 

 

Un panier bien rempli

Passée la liste de vérification, les étudiants ont chacun droit à une boîte de cassoulet, une de maïs, une de haricots verts, un pot de pâte à tartiner, du riz et des produits frais. 
Tristan Baudrit ancien vice président des étudiants de Guyane :

"Nous avons choisi d'aider les étudiants en difficulté, et sur ces bases là que nous avons aidé ces étudiants". 


Précarité des étudiants

Du côté des présidents, de la CTG et de l’Université, on a pris en compte la situation de stress de ces étudiants qui doivent, pour certains, rendre un mémoire au plus tard… demain.
Antoine Primerose président de l'Université de Guyane :

"C'est une bonne chose car nous entrons dans une période où les étudiants ne vont pas forcément trouver de travail. Cela va leur permettre de tenir un peu". 

Distribution denrées alimentaires étudiants
©Stéphane Floricien
Une action qui révèle la situation précaire de certains étudiants en Guyane. 
Le reportage de Stéphane Floricien : 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live