publicité

Le documentaire Les Pépites du Fleuve primé au Festival international du film panafricain à Cannes

La réalisatrice Marie-Sandrine Bacoul et son équipe de tournage ont reçu le Dikalo Award de la Paix dimanche soir.

Les jeunes de Grand-Santi et l'équipe de tournage se sont rendus à Cannes avec la réalisatrice Marie-Sandrine Bacoul (première à gauche sur la photo) © DR
© DR Les jeunes de Grand-Santi et l'équipe de tournage se sont rendus à Cannes avec la réalisatrice Marie-Sandrine Bacoul (première à gauche sur la photo)
  • SL
  • Publié le , mis à jour le
La réalisatrice Marie-Sandrine Bacoul et son équipe de tournage ont reçu le Dikalo Award de la Paix, dimanche soir, pour le documentaire Les Pépites du Fleuves (52 minutes) consacré aux jeunes de Grand-Santi en Guyane, à leur quotidien et à leurs rêves. Il s'agit de l'une des neuf distinctions du Festival international du film panafricain de Cannes, elle a été decernée à l'espace Miramar de Cannes. Les jeunes de Grand-Santi présents dans le documentaire ont également pu faire le déplacement.
 

Déjà primé au festival Nouveaux regards


Déjà mention spéciale du jury média et prix du meilleur documentaire au dernier festival caraïbéen "Nouveaux regards", Les Pépites du fleuve est le résultat d'une année passée sur le Maroni à Grand-Santi où la réalisatrice a découvert une autre Guyane, une jeunesse qu'elle a eu envie de faire découvrir. Marie-Sandrine Bacoul travaille déjà à un nouveau projet : un documentaire "sur les Guyanais qui quittent tout pour aller en Ethiopie", comme elle l'expliquait récemment sur l'antenne radio de Guyane La 1ère. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play