Economie : les rhums Saint Maurice doublent leur production

économie
Usine rhum Saint Maurice
La répartition du contingent annuel de rhum est connu. L’Etat a attribué des quotas à chaque département producteur. La Guyane voit ainsi son quota augmenter. Les rhums Saint Maurice pourront désormais écouler plus de bouteilles dans l’hexagone passe de 500 à 1000 litres.
Les bonnes nouvelles se succèdent pour les rhums Saint-Maurice. La première et non des moindres : l’entreprise a réussi à reconquérir le consommateur guyanais.


Le rhum Antillais est taxé 

La clientèle locale il est vrai, est séduite par la baisse des prix. Depuis la taxation récemment des concurrents antillais de 20% sur le marché local, l’entreprise a gagné en compétitivité et ses résultats commerciaux s’en ressentent. Résultat : 25% de part de marché en plus.
Florence Marmot responsable d'exploitation des rhums Saint Maurice précise :

"Cela nous a beaucoup aidés. Nous n'arrivions pas à écouler notre production. Maintenant que les rhums antillais sont taxés, ils ne viennent pas trop sur notre terrain, la Guyane". 


500 hectolitres de rhum en plus 

Un horizon commercial qui devrait continuer à se dégager notamment sur le marché de l’exportation. L’Etat vient en effet d’augmenter le quota guyanais sur le marché français. Désormais la société pourra écouler 1000 hectolitres de rhum au lieu des 500 auparavant.
Florence Marmot responsable d'exploitation des rhums Saint Maurice explique : 

"Il y a beaucoup de demandes. Nous pourrons désormais exporter vers l'hexagone plus de bouteilles. L'hexagone est très demandeur et cela nous ouvre bien des portes". 


Pour réaliser ses objectifs les rhums Saint Maurice vont impliquer les petits planteurs afin d’augmenter la production. Les agriculteurs livrent chaque année 7000 tonnes de cannes, il en faudra 1000 tonnes de plus. C’est à cette condition que l'unique rhumerie de Guyane pourra répondre à la demande de rhum guyanais de l’autre coté de l’atlantique.