guyane
info locale

Une écrivaine fait don à l'université de l'Amapa de plus de 600 documents sur l'histoire d'Oiapoque

histoire
Quelques archives de l'histoire d'Oiapoque
Quelques archives de l'histoire d'Oiapoque remises à l'UNIFAP ©Diaro do Amapa
Auteur du livre "L'histoire d'Oiapoque"La journaliste Sonia Zaghetto, a  fait don à l'UNIFAP, Université de l'Amapa de toute la documentation historique utilisée pour ce travail. Des documents inestimables sur la création de la commune brésilienne du fleuve Oyapock vers 1921.
Cette information est relayée par le quotidien Diaro do Amapa. La cérémonie de remise des archives s'est tenue à Brasilia en présence, notamment, du sénateur de l'Amapa Randolfe Rodrigues, lui même professeur à l'UNIFAP.
C'est un don inestimable de nombreux documents constitués de livres, mémoires, rapports, lettres ou photographies qui ont servi de matière à la journaliste Sonia Zaghetto pour écrire "l'histoire d'Oiapoque". Le livre vient de sortir au Brésil. Une histoire qui se confond avec celle de son grand-père Rocque Pennafort passionné de la mémoire et d'Oiapoque.


Une nouvelle source historique sur la frontière Amapa-Guyane

Ce livre revêt un grand intérêt pour l'Amapa comme pour la Guyane. Il retrace cinq siècles de l'histoire de la commune d'Oiapoque et de la frontière du Brésil avec la Guyane française. Il permet de mieux connaître toute l'histoire de cette frontière où les premiers colons brésiliens sont arrivés vers 1920 pour l'agriculture et des populations amérindiennes qui y vivaient. En effet parmi les archives, il y a celles qui concernent le premier autochtone élu à un poste politique dans le pays : le chef Manoel Primo dos Santos, le Côco, et son fils, Luís Soares dos Santos, tous deux des tribus Caripuna, sur la rivière Curipi, une réserve indigène Uaçá.

Source Diaro do Amapa
Publicité