Education : les syndicats demandent plus de moyens pour les enseignants en poste dans les régions isolées

éducation
Maternelle

Des élèves sans enseignants, des conditions de travail déplorables dans certaines communes enclavées, l'éducation est en souffrance. Pour les syndicats l'annonce d'une augmentation des effectifs dans le premier degré en 2021 est loin d'être une avancée.
 

Des élèves sans enseignant, des conditions de travail déplorables dans certaines communes enclavées ou le manque de manuels scolaires rendent stériles l’annonce par le ministère de l’Education, sur l’augmentation de l’effectif dans le premier degré en 2021-2022. Les syndicats éducatifs disent être réalistes : ce n’est pas une avancée. 2039 postes supplémentaires dans le 1er degré pour toute la France à la rentrée prochaine c’est environ 155 emplois pour notre territoire. Ce qui ressemble à une bonne nouvelle, n’a rien de réjouissant selon Nathalie Alfred-Renard, secrétaire académique Se Unsa :

Nathalie Alfred
©Céline Fleuzin

Ces postes ne sont pas tous pourvus car il y a des freins notamment dans les régions isolées. 

 

La logistique ne suit pas 

Des conditions de travail compliquées dans certaines communes et à tous les niveaux : explosion du nombre d’élèves dans plusieurs classes ou encore des infrastructures inadaptées. Pascal Briquet, secrétaire régional du syndicat Unsa Education :

Pascal Briquet

 

Les collègues ne veulent pas rester sur les sites isolés car il y a souvent des problèmes de logistique.

Pour 2021-2022, 53,6 milliards de budget seront destinés à l’enseignement scolaire, un chiffre en augmentation. Dans le second degré, à l’échelle nationale, 1 800 postes seront supprimés mais la Guyane y échappe. L’an dernier, 150 postes, toute catégorie confondue, n’étaient pas pourvus dans le 1er degré selon le syndicat Se Unsa. Une donnée qui pose des questions sur l’attractivité dans notre territoire.

Le reportage de Céline Fleuzin et Martial Gritte

Education : plus d'enseignants à la rentrée prochaine mais ...

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live