Education : les parents d'élèves du collège Auguste Dédé rejoignent les enseignants en droit de retrait depuis quatre jours

éducation
Mobilisation Parents d'élèves Auguste Dédé
Les enseignants du collège Auguste Dédé en droit de retrait depuis lundi ont été rejoints ce matin par les parents devant l'établissement à Rémire-Montjoly. Ils dénoncent l'escalade des agressions dans l'établissement et demande du personnel supplémentaire.
 
Bagarre au couteau entre élèves, violences à l’encontre d’un enseignant, en l’espace d’une  semaine, les cas d’agressions se sont accumulés dans l’enceinte du collège Auguste Dédé à rémire-Montjoly. Une escalade qui a motivé depuis lundi un mouvement de grogne du personnel encadrants, les professeurs ainsi que les surveillants. Hier matin encore 80 % du personnel a fait le pied de grue devant l’établissement.
Avec 80 professeurs et 11 assistants d’éducation pour un établissement de 1200 élèves, les classes sont surchargées.
Benoit Dupuis enseignant Auguste Dédé
Benoit Dupuis
Benoit Dupuis enseignant :

« Les conséquences on les a là : une surpopulation avec trop peu d’encadrants. »


Les réponses apportées par le rectorat ne sont pas en mesure de rassurer les parents d’élèves et les personnels. Le droit de retrait est maintenu jusqu’à vendredi. Une manifestation devant le rectorat est prévue .
Les enseignants du collège Auguste Dédé en droit de retrait depuis lundi ont le soutien, ce matin, des parents devant l'établissement à Rémire-Montjoly. Ils dénoncent l'escalade des agressions dans l'établissement.










 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live