guyane
info locale

Election Régina-Kaw : le deuxième tour se tiendra le 29 avril

politique
Mairie de Régina
©Nicolas Piétrus
Dimanche 29 avril se tiendra le deuxième tour de la municipale partielle de Régina-Kaw. Il reste dix sièges à pourvoir. Lors du premier tour, Pierre Désert et quatre autres candidats avaient été élus. 502 électeurs sont appelés aux urnes. 
La participation avait battu des records. Dimanche 22 avril, plus de 78 % des électeurs de la commune se sont déplacés pour élire le Conseil municipal. 502 habitants de Régina-Kaw  étaient appelés aux urnes. Lors de ce premier tour, 390 votants étaient enregistrés, 112 se sont abstenus. 10 bulletins nuls et six blancs ont été comptabilisés.

Joseph Jean-Hector en tête avec 191 voix


Joseph Jean-Hector, l’un des proches de Pierre Désert est  arrivé en tête de ce scrutin, avec plus de 191 voix. Pierre Désert lui, arrive en deuxième position avec 190 votes. Tous deux sont désignés dès ce premier tour. Trois autres candidats occupent le siège de conseiller municipal à l'issue de ce premier dimanche, Carole Perriollat, 189 voix, ainsi qu' Yvette Labonté et Catherine Vulpillat à égalité, avec 188 suffrages.

Pierre Désert remporte la guerre des maires


Pierre Désert a donc réussi son pari, être élu dés le premier tour. L’ancien maire (1977 à 1994), n’a jamais caché son hostilité pour le maire sortant Michel Quammie, à l’origine de cette municipale partielle. Ce dernier a voulu la dissolution de son Conseil municipal. Michel Quammie (2014-2018) n’a recueilli que 46 voix. Justin Anatole l’autre ancien maire(1994-2004), lui, avec 111 voix  a réussi à rassembler autour de lui.

Des surprises ?


Il reste dix sièges de conseillers municipaux à pourvoir. Cinq candidats étant élus, les 38 restants se présentent dimanche 29 avril. Déjà les tractations vont bon train. La campagne électorale se termine à minuit la veille du scrutin. Des surprises peuvent peut-être, encore se produire. Deux bureaux de vote accueilleront les électeurs. L’un situé à la mairie de Régina, et l’autre à quelques dizaines de kilomètres de là, à Kaw, dans l’annexe. Une fois le Conseil municipal élu, ses membres désigneront le prochain maire. Ce maire sera élu pour deux ans.

Publicité