[Municipales 2020] La course à l'impression du matériel électoral

élections
Impression du matériel d'imprimerie chez CCPR
©Laurence Tian Sio Po
Depuis jeudi, les candidats se pressent dans les imprimeries pour faire paraître leurs affiches, professions de foi et bulletins de votes. Tout doit être prêt pour jeudi prochain. Chez l’un des principaux imprimeurs de la place, à Matoury, les 14 salariés de l’imprimerie CCPR sont sur le pont.
Affiches, professions de foi et bulletins de votes sont prêtes à être imprimés. Un package qui peut coûter entre 1 000 et 4 000 € en fonction de la taille des communes et tout doit être prêt pour le 5 mars prochain.
Avant d’être imprimées en totalité, chaque affiche de campagne est contrôlée par le conducteur off set Benoit Cayron et cela concerne de 200 à 500 affiches.


Des cadences de production accélérées

200 affiches imprimées en 1minute 30 secondes. A quelques jours du 1er tour, les cadences et la charge de travail augmentent pour les 14 salariés de cette imprimerie.
Le patron Michel Pioger s’attend à traiter avec une vingtaine de candidats aux élections municipales et la plupart lancent leur commande en ce moment et tout devra être livré le 5 mars.
Des impressions qui répondent aux règles fixées par l’état tant pour le grammage, les dimensions que les quantités. L’imprimeur a donc commandé 23 tonnes de papier, spécialement pour ces élections, et tout sera sans nul doute écoulé.
Il y a 6 ans, les précédentes élections municipales avait permis à l’entreprise d’augmenter son chiffre d’affaires du mois de 40%. Mais cette année, les retombées permettront plutôt de contrebalancer l’impact des grèves dans l’hexagone ... avec les containers bloqués dans les ports, la marchandises qui ne partait pas, la grande distribution a réduit ou carrément supprimé certaines publicités donc pour nous les élections cela nous permet de rattraper un chiffre d'affaires qu'on a pas eu en janvier et février...
Professions de foi, bulletins de vote et affiches, l’équipement indispensable de chaque candidat. Un package qui peut coûter entre 1 000 et 4 000 € en fonction de la taille des communes.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live