publicité

Emploi : l'insertion professionnelle en Guyane...une voie en difficulté

Un chantier d’insertion à Macouria a du s'arrêter. Une opération qui mobilisait une trentaine de salariés en difficulté d’insertion professionnelle. L’Etat ces dernières années a augmenté les crédits alloués, mais les acteurs de l’insertion peinent à se structurer en Guyane. 

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Jessy Xavier
  • Publié le , mis à jour le
Manque d’encadrement, faiblesse des ressources financières des structures, la permanence de systèmes économiques informels, de nombreux facteurs peuvent expliquer les résultats encore mitigés que l’on observe dans le secteur de l’insertion. Si les structures d’insertion par l’activité économique peuvent prétendre à de plus en plus d’aides, il faut bien admettre qu’il n’est pas facile pour tous, de mobiliser des dispositifs qui font parfois appel au fonds social européen.


Des aides de l'Etat 

En Guyane, l’essentiel des structures impliquées dans l’insertion de publics en difficulté sont des associations. Mais avec un chômage des moins de 25 ans de près de 40%, il faudrait bien davantage d’acteurs, notamment d’entreprises d’insertion. Ces sociétés peuvent, en décidant de travailler avec des personnes éloignées de l’emploi, prétendre à un agrément accordé par l’Etat qui leur ouvre droit à des aides pour la formation de ces salariés ou des aides directement sur les contrats, comme dans le cas du chantier d’insertion de Macouria.  La plupart des salariés disposait de contrat à durée déterminée d’insertion.


Des associations qui se structurent 

En 2017, la DIECCTE  ( direction des entreprises, de la concurrence, du  travail et de l'emploi ) a subventionné une quinzaine de  structures d’insertion par l’activité économique. L’association nouvelle pour la création d’activités génératrices d’économie en Guyane « Ancrage Guyane » qui sert de pôle de coopération pour le secteur, est en pleine réorganisation. Quant à la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire de Guyane, elle a bien failli disparaître, elle se relance avec un nouveau conseil d’administration installé au dernier trimestre 2018. En novembre dernier était d’ailleurs organisée la première conférence régionale de l’économie sociale et solidaire afin de créer une dynamique à l’échelle du territoire.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play