L'enquête sur les circonstances du crash de l'hélicoptère Pilot'air à Bélizon a commencé

accidents
Crash dans la forêt de Bélizon
La forêt guyanaise ©Francetélévisions
Le 2 mai, un hélicoptère s'écrasait avec 3 personnes à son bord en pleine forêt à Bélizon dans la commune de Régina. Un drame qui a conduit au décès du pilote et d'un des passagers. Le passager rescapé âgé de 17 ans est hospitalisé à Cayenne. L'enquête sur les circonstances de ce drame a démarré.
Selon les premiers éléments révélés, l’hélicoptère est complètement disloqué et n’a pas brûlé.
Il est encore trop tôt pour évoquer une quelconque hypothèse quant aux causes qui aurait pu entraîner cet accident.
Hier, en revanche, nous savions déjà que le pilote avait pu effectuer sans problèmes deux échanges avec la tour de contrôle avant que la valise de détresse ne se déclenche.

Une enquête menée avec des techniciens parisiens


Depuis hier soir, les techniciens en identification criminelle de la brigade de la gendarmerie du transport aérien sont sur le site, ils étudient les débris de l’aéronef.
Leurs homologues parisiens sont attendus en Guyane le 4 mai.
Il s’agit d’enquêteurs mandatés par le procureur de la République Eric Vaillant dans le cadre d’une instruction judiciaire pour homicide involontaire, une démarche classique dans ce type d’accident.
Une partie des premières constations techniques et administratives a commencé dans l’enceinte de la société Pilot'air, la structure où le jeune pilote Lucas Antoine Edouard était embauché en tant qu’indépendant et en contrat à durée déterminée.
Ce premier pan de l’enquête est menée par la gendarmerie de l’air et par le bureau des enquêtes accidents.
L’objectif étant d'en connaître un peu plus sur le pilote ou encore la documentation de l’avion.

Le dernier accident mortel d’hélicoptère s'était produit à Apatou. L’aéronef avait perdu sa marchandise ce qui avait entraîné la chute de l’engin et la mort du pilote.

Le reportage de Guyane la 1ère