L'équipe du jardin botanique de Macouria met tout en oeuvre pour faire revenir les visiteurs

environnement
Jardin botanique de Macouria
Visiteurs au jardin botanique de Macouria
Une oasis de sérénité en savane Césarée. Le jardin botanique de Guyane a rouvert le 16 mai ses allées à Macouria. Deux hectares qui abritent environ 6000 espèces de plantes distinctes. Après le confinement et entre deux couvre-feux, la structure touristique tente de survivre. 
Dernière éclosion de l’Encyclia Granitica à l’ombre des palmiers. Une orchidée très odorante typique des inselbergs. Après deux mois de confinement, les visiteurs du jardin botanique découvrent de nouveaux espaces paysagers, des massifs taillés et réorganisés et des panneaux pédagogiques flambants neufs. Des allées où musarder, dans le respect des distances physiques explique  Corinne Sambin, co-gérante du Jardin botanique de Guyane :

Les visiteurs ne se croisent pas. C’est-à-dire que l’entrée est indépendante de la sortie. Et de plus les portes de l’accueil restent ouvertes à l’entrée et à la sortie.


Quant au port du masque dans cet espace ouvert, il n’est pas obligatoire. Sauf pour les salariés du site et les participants à des visites guidées. Alain, touriste apprécie le calme et la beauté de l'endroit :

Au final il n’y a pas grand monde. Après on peut garder les gestes barrières avec ceux que l’on ne connaît pas. Mais nous qui avons déjà été testés négatifs, du coup on est plus tranquille, on peut marcher, on peut prendre notre temps, le masque, dès qu’il n’y a personne, on peut un peu le baisser. Après on le remet. On respire un peu plus quoi.


Les grands massifs ornementaux et les gerbes d’orchidées masquent à peine une situation difficile : la fréquentation a baissé de 50%. Quant au couvre-feu du week-end, il est un frein à la reprise de l’activité, à l’image de la maison de la vanille : les travaux d’aménagement du carbet sont aujourd’hui à l’arrêt.

Pour l’instant on est absolument sur notre trésorerie à 100%. Si la situation perdure, c’est vrai qu’il faudra que nous trouvions des stratégies nouvelles de développement. C’est certain.

Corinne Sambin, co-gérante du Jardin botanique de Guyane


Ouvert en janvier 2015, le jardin botanique attire chaque année plus de 5000 visiteurs. Pour l’instant, la vanille guyanaise et les plus de 400 orchidées péyi sont les atouts de charmes de ce site touristique.
Pour revenir à une fréquentions de 50 visiteurs par jour, l’équipe de 3 salariés ne manque pas de projets pour diversifier les activités. Sorties pédagogiques. Ateliers thématiques. Les deux prochains mois seront cruciaux pour l’avenir du Jardin.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live