Amapa : les habitants de Macapa vont élire un nouveau maire ce dimanche 20 décembre

brésil amapa
Macapa vue du ciel
Macapa en Amapa au bord du fleuve Amazone ©Jean-Pierre Karam

Ce dimanche, les habitants de Macapa retournent aux urnes pour le second tour des élections municipales. Des élections reportées en raison du black out du 3 novembre. Deux candidats s'opposent, le journaliste, Josiel Alcolumbre du parti démocrate et le médecin, Antônio Furlan du parti Citoyenneté.

A Macapa, la capitale de l'Amapa ce 20 décembre 292 718 électeurs vont devoir effectuer leur devoir de citoyen afin de mettre en place un nouveau maire. L'actuel maire, Clécio Luis, termine officiellement son second mandat le 31 décembre. Il aura effectué 8 ans à la tête de sa ville de 456.171 habitants. Macapa est la dernière capitale fédérale du Brésil à voter pour les municipales.

Ce scrutin devait normalement avoir lieu en septembre. Il a du être reporté au mois de novembre pour tout le Brésil en raison de la pandémie covid. Et à Macapa, une nouvelle fois, ajourné et reporté au mois de décembre, à cause du black-out du 3 novembre qui a mis hors de service, le système électrique.

Le premier tour s'est déroulé le 6 décembre et deux candidats ont émergés pour le second tour : le journaliste, Josiel Alcolumbre du parti démocrate et le médecin, Antônio Furlan du parti Citoyenneté.

Deux candidats aguerris à la chose publique


José Samuel dit Josiel, Alcolumbre est âgé de 47 ans. Journaliste affilié au parti Démocrate depuis 2010, Ii est le frère de l'actuel président du sénat, Davi Alcolumbre. Il occupe, d'ailleurs, le poste de sénateur suppléant depuis 2014. Cet amapaense soutient l'actuelle municipalité et s'affiche comme le digne successeur de Clécio Luis. Il a obtenu 29,47% des suffrages lors du scrutin du 6 décembre et possède 14 points d'avance sur son adversaire.
Antônio Furlan, 47 ans également, le second candidat, est cardiologue et représente le parti Citoyenneté. Né au Costa Rica, il est implanté à Macapa depuis 2003. Il y était venu pour la création d'un service de chirurgie cardiaque. Très impliqué dans la vie politique, il effectue son troisième mandat de député. Au premier tour, il a totalisé 16,03% des votes.

Le dernier débat entre les deux prétendants au fauteuil de maire s'est tenu le mercredi 16 décembre. Josiel Alcolumbre a promis de s'attaquer à la problématique de la modernisation des transports et Antônio Furlan, lui, de s'attacher à réformer les services municipaux.

NB : Au Brésil le vote est obligatoire dès l'âge de 18 ans depuis 1932. Celui qui ne remplit pas ce devoir civique peut s'exposer à des amendes . Le vote est électronique depuis 1996. Pour cette élection à Macapa, 850 urnes électroniques sont prévues pour le jour du scrutin, avec des urnes d'urgence qui ont été mises en place le 15 et le 16 décembre.

Sources : Diario do Amapa

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live