L’Amapa sans électricité depuis quatre jours

brésil amapa
Macapa vue du ciel
Macapa en Amapa au bord du fleuve Amazone ©Jean-Pierre Karam
L’état du nord du Brésil, l’Amapá, subit une panne générale de courant depuis le 3 novembre à 20h40. Après de fortes pluies, une centrale électrique a pris feu dans la zone nord de Macapá. Un incident qui a laissé 13 des 16 municipalités de l’état sans électricité. 
Oiapoque, Laranjal do Jari et Vitória do Jari conservent leur énergie. Elles sont alimentées par des systèmes indépendants.
Ce black-out affecte les services essentiels tels que l'approvisionnement en eau, l'accès à internet et la conservation des aliments dans les réfrigérateurs et congélateurs.
 

765 000 personnes privées privées d'électricité depuis 5 jours

Le vendredi 6 novembre, le décret de calamité publique a été publié par le maire de Macapa, Clécio Luis. Le gouverneur de l’Amapa, Waldez Góes a décrété l’état d’urgence. Le ministère public fédéral a créé un bureau de crise pour veiller au rétablissement rapide du courant.
Cinquième jour sans lumière, donc, pour 765 000 personnes. Soit 89% de la population ampaense privée d’électricité.
D’énormes files d’attentes se forment devant les stations-services, les supermarchés et autres commerces de première nécessité. Plusieurs pénuries sont déjà constatées : manque d'eau courante, d’eau minérale et de packs de glace sansq compter les guichets automatiques hors service. Seuls les hôpitaux fonctionnent normalement, alimentés  par des générateurs.
 

Un décret d’urgence valable 3 mois

Le décret d’urgence signé par Waldes Gòes, le gouverneur de l’état, est valable 90 jours. Une mesure qui permet le déblocage en urgence de financements afin de résoudre les problèmes liés au manque d'électricité.
Un avion de l'armée de l'air brésilienne est arrivé à l'aéroport de Macapá ce vendredi avec du matériel pour la réparation de la centrale électrique endommagée. Selon les dernières estimations, le courant devrait être rétabli pour 70% de l'état d’ici peu. Le problème serait totalement résolu d’ici 10 jours. 


Ouverture d'une enquête civile

Une enquête civile a été ouverte par le ministère public fédéral (MPF) pour déterminer les responsabilités éventuelles des entreprises et organismes impliqués dans ce black-out.
Quant au tribunal électoral régional d'Amapá, il a annoncé que le calendrier des élections serait respecté. Les élections municipales se tiendront dés le 15 novembre.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live