Macapa : un défilé contre les féminicides et réclamer justice pour Karina Antunes Gama De Souza et Camila Marques Pereira tuées en Guyane

justice amapa
Justice pour Karina et Camila à Macapa
©DR

La manifestation s'est déroulée dans la zone nord à Macapa. Un long défilé de voitures avec des orateurs pour dire non aux féminicides et réclamer justice pour Karina Antunes Gama De Souza et Camila Marques Pereira tuées en Guyane à 15 ans d'intervalle par leur concubin désormais inculpé.

Au mois de mai 2020, le corps d'une femme de 23 ans, Karina Antunes Gama De Souza est retrouvé non loin de Cacao. La jeune femme était enceinte de 3 mois.
La famille n'aura alors de cesse de faire éclater la vérité. Selon les proches dela jeune franco-brésilienne, elle serait la victime de son concubin dont elle subissait l'emprise.
Le 4 juin dernier, après un an d'enquête, Sylvain Kereneur confondu par son ADN, est mis en examen pour homicide par concubin et emprisonné.

Une marche pour dire non aux féminicides

Une victoire pour la famille de Karina si fortement ébranlée par ce drame. Un collectif s'est constitué sous l'appelation "Tous pour Karina".  Le 4 juin 2020, il  avait organisé une marche blanche à Cayenne pour dire stop aux féminicides.


Un meurtre qui défraie l'opinion à Macapa

Cette affaire a eu également un grand retentissement dans l'Amapa à Macapa d'où était originaire Karina. La famille a alerté les medias, dont Globo1 qui réalise un reportage sur ce drame. Sollicité par la famille, le sénateur de l'Amapa, Randolfe Rodrigues a écrit à l'ambassadrice de France au Brésil, Brigitte Collet et au préfet de Guyane, Marc del Grande pour obtenir des réponses concernant l'enquête.

Une manifestation en voiture
©Justice pour Karina

Ce 25 juin, à Macapa, dans la zone nord s'est déroulé un gand défilé en voiture organisée en souvenir de Karina Antunes Gama De Souza et Camila Marques Pereira. Cette dernière dont le corps a été retrouvé calciné en 2006 dans une décharge de Matoury serait la première victime de Kereneur. 
Le dossier pour ce meurtre a été rouvert ce 23 juin.
Au cours de cette manifestation, de nombreux orateurs, oratrices ont fustigé ces féminicides et ont appelé à une lutte sans merci contre cette violence qui s'exerce contre les femmes et surtout à davantage de justice pour elles.

Justice pour Karina et Camila à Macapa
Défilé contre les féminicides ©DR

Cette manifestation était conduite par le mouvement féministe amapaense en partenariat avec "Tous pour Karina". Elle a mobilisé de nombreux  participants.

Ce samedi, une autre marche est organisée à Cayenne pour Karina et Camila. Le départ est prévu à 16h à l'anse Chaton pour ne pas oublier que ces jeunes femmes avaient des rêves qu'elles méritaient de réaliser.