Saint-Georges de l'Oyapock : Un homme en garde à vue suite à un incident lors d'une patrouille fluviale

faits divers est guyanais
Patrouille PAF Oyapock
Une patrouille fluviale sur l'Oyapock début octobre. ©Police nationale de la Guyane
Samedi après-midi, lors d'une patrouille fluviale sur l'Oyapock, l'embarcation de la Police aux frontières et de la Douane s'est faite percuter à deux reprises par une pirogue sous pavillon brésilien. Un des passagers de la pirogue a été interpellé et mis en garde à vue.

Une confrontation musclée a eu lieu entre des piroguiers brésiliens et une patrouille de la Police aux frontières et de la Douane de la Guyane.

Hier après-midi, les policiers français mènent une opération de contrôle sur le fleuve Oyapock, dans le cadre de la fermeture de la frontière et du respect des mesures sanitaires. 

Selon le récit des autorités françaises, les policiers décident d'aborder une pirogue qui navigue sur l'Oyapock. A son bord trois hommes de nationalité brésilienne. Ces derniers tentent alors d'échapper au contrôle.

Une première confrontation violente sur le fleuve

La PAF les poursuit mais le pilote de la pirogue brésilienne fait demi-tour et fonce sur le bateau des autorités françaises. A deux reprises, il vient percuter l'embarcation de la PAF. Un des policiers français serait tombé à l'eau lors du premier choc. Deux manœuvres qui seraient volontaires, selon les forces de l'ordre.

Aprés le second choc, l'un des policiers français sort son arme et fait les somations habituelles. Mais la pirogue brésilienne parvient à s'éloigner et à s'enfuir.

Cette première approche très violente sur le fleuve est suivie d'un second épisode, quelques heures plus tard, à terre à Saint-Georges. De retour dans la commune guyanaise, les policiers repèrent sur les berges un homme qu’ils identifient comme l'un des passagers de la pirogue en cause.

Une arrestation à Saint-Georges

Ils décident alors de procéder à l'interpellation. Une opération également assez violente comme en témoignent certaines vidéos qui circulent déjà sur les réseaux sociaux : l'homme se débat, l’un des policiers est mordu.

L'homme est finalement maîtrisé, arrêté et placé en garde à vue. Il est déféré devant le parquet de Cayenne, aujourd'hui, dimanche après-midi.

Une enquête est toujours en cours pour connaître les motifs et circonstances de cet incident. Les deux autres Brésiliens en cause sont toujours recherchés. Pour l'instant, au regard des éléments connus, les auteurs de ce délit n'auraient aucun lien avec des trafics à la frontière (orpaillage, drogue..).