Edmée Arsène Barthès, doyenne de Saint-Georges de l’Oyapock, s’est éteinte à 99 ans

disparition saint-georges
Edmée Arsène Barthès et l'un de ses petits-fils. ©Famille d'Edmée Arsène Barthès.
Lundi 11 avril 2022, Edmée Arsène Barthès s'est éteinte. La doyenne de Saint-Georges de l'Oyapock, affectueusement appelée Mamie Arsène, était proche des 100 années de vie. Cette ancienne agricultrice laisse derrière elle une douzaine d'enfants et une quarantaine de petits-enfants.

Elle s’en est allé à l’aube de ses 100 ans. Edmée Arsène Barthès, aussi appelée "Mamie Arsène", était la doyenne de la commune de Saint-Georges de l’Oyapock. Elle est décédée le lundi 11 avril dernier et sera inhumée ce mercredi 13 avril, au cimetière de la commune. "Elle avait une excellente mémoire, elle nous racontait des histoires liées la commune de Saint-Georges", se rappelle son petit-fils Jean-Claude.

C'était quelqu'un de dynamique. Elle était toujours là pour ses petits-enfants. On allait souvent en abattis avec elle, cultiver du manioc et autres, pour le repas. Je passais chez elle pour déjeuner le midi, elle aimait bien cuisiner.

Jean-Claude, son petit-fils.

Née le 16 novembre 1923, cette agricultrice avait un abattis appelé "Mon repos". Elle y a vécu jusqu'au milieu des années 1960. Très attachée à la culture guyanaise, elle était passionnée de kasékò et avait un vif intérêt pour la cuisine locale créole. Edmée Arsène Barthès était aussi la mère de 12 enfants, la grand-mère d’une quarantaine de petits-enfants et de plusieurs arrières petits-enfants.