publicité

Le facteur de Mont-Lucas condamné à trois ans de prison dont deux ferme

Le facteur de Mont-Lucas condamné à trois ans de prison dont deux ferme. Il était jugé aujourd'hui. En mars dernier il avait tiré sur un résident de Mont-Lucas après une altercation. 

Les lieux de la fusillade © Thierry Merlin
© Thierry Merlin Les lieux de la fusillade
  • Marie-Claude Thébia /Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le
Le facteur qui a tiré sur un résident de Mont-Lucas a été condamné à trois ans de prison dont deux ferme. Il comparaissait aujourd'hui. L'homme est ressorti libre du Tribunal de grande instance. Il était soutenu par certains de ses collègues de la Poste.
L'audience avait déjà été reportée afin d'effectuer une expertise psychiatrique. Cette expertise n'a conclu à aucun trouble, le prévenu n'a pas exprimé de regrets, le procureur s'est montré choqué "par le fait qu'il se comporte en victime dans cette affaire". Dans ce dossier, la Poste s'est constituée partie civile. L'avocat du prévenu se réserve le droit de faire appel. 


Des faits qui datent de mars dernier

En mars dernier, un drame avait été évité de justesse. Une violente altercation avait éclaté lors de la tournée du facteur. Selon certains témoignages, ce serait à propos d’un colis non livré. Le facteur a pris un fusil qu’il avait dans sa voiture de fonction, et a tiré vers un résident. Une femme et un autre riverain ont reçu des impacts de plomb. 
La direction de la Poste avait alors suspendu le facteur à titre conservatoire. Selon le directeur, l’homme n’avait jamais fait remonter de difficulté particulière avec les habitants du quartier. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play