Fait divers : la gendarmerie de Matoury résout une série de vols à main armée commis sur le sentier de Lamirande

violence
Entrée du sentier La Mirande, située à Matoury. ©Collectivité Territoriale de Guyane
Après des mois d'enquête, la gendarmerie de Matoury a mis fin à une série de vols à main armée commis sur le sentier de Lamirande. L'auteur des faits a été placé en détention provisoire en début d'année 2022. Il avait fait une dizaine de victimes au cours du second semestre de l'année 2021.

En ce début d’année 2022, la gendarmerie de Matoury vient de boucler une enquête de plusieurs mois autour d’une série de vols à main armée commis sur le sentier de Lamirande. L’auteur des faits a été mis en examen et placé en détention provisoire après avoir été déféré au parquet de Cayenne. Les investigations, rendues difficiles en raison du manque d’élément pour identifier l’individu, ont permis aux autorités de mettre la main sur lui.

10 victimes et une stratégie bien ficelée

Au cours de la période d’août à décembre 2021, 10 personnes sont victimes des vols commis par le mis en cause, qui porte une arme à feu au moment des faits. Il leur a dérobé des bijoux, différents moyens de paiements, des smartphones (en extorquant les codes) ainsi que des documents d’identité. Sa stratégie : profiter de l’isolement du site pour agir. Il s’assure aussi de ne pas être suivi, ni reconnu.

Des faux pas qui mèneront à son interpellation

Toutefois, les enquêteurs finissent par relever quelques indices, laissés par erreur par le malfaiteur. D’abord, les gendarmes identifient et interpellent plusieurs receleurs des objets volés. Cette première étape leur permet d’établir un portrait assez précis de l’auteur. Puis, un autre faux pas aide les autorités à découvrir son nom.

Un mandat de recherche est alors délivré en décembre. Malgré ses tentatives pour se dissimuler loin de Matoury, l’individu est finalement interpellé à Cayenne. Son placement en garde à vue, par les enquêteurs de la brigade de recherches de Matoury, met fin à l’inquiétude développée par les promeneurs du sentier Lamirande.

Source : Gendarmerie de Matoury