publicité

Des femmes mènent une action choc devant les urgences pour dénoncer la situation de l'hôpital de Cayenne

La démission collective des urgentistes de Cayenne inquiète toute la population. Cette crise a inspiré une action choc à une dizaine de femmes. Rassemblées au soir du 4 mai devant les urgences, elles ont lu un message en plusieurs langues, avant de s’allonger au sol sous des draps blancs.

Des femmes au sol, recouvertes de draps blancs devant le service des urgences de Cayenne © Olivier Damone
© Olivier Damone Des femmes au sol, recouvertes de draps blancs devant le service des urgences de Cayenne
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Les médecins urgentistes de l'hôpital de Cayenne, titulaires et contractuels ont adressé une démission collective à la directrice de l'établissement le 3 mai. Tollé, inquiétude : cette démarche pour obtenir des moyens pour travailler normalement et soigner la population a réveillé tout le monde.


Des corps à même le sol recouverts de draps blancs pour frapper les esprits


Une dizaine de femmes a décidé de réagir en organisant une manifestation peu ordinaire devant le service des urgences. Elles ont lu un message et se sont, ensuite, allongées sur le sol en se couvrant de draps blancs. Une façon de rappeler que les malades décèdent quand ils ne reçoivent pas les soins appropriés.
Une image symbolique pour rappeler à la France et au monde la souffrance vécue par la population guyanaise en raison de la défaillance du système de santé a rappelé la porte-parole du groupe Eline Grand-Emile :

"Nous manquons d'équipements en matière de santé, d'éducation, de développement d'économie ... vous voyez ces femmes? Ce sont des femmes de tous bords, elles aussi ont des familles qu'elles doivent chérir et protéger et elles ne doivent pas avoir peur de faire rentrer leurs enfants dans cet hôpital..."

 
Sa publication sur sa page Facebook

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play