Fermeture des établissements scolaires pour cas de COVID-19 : les maires de la CACL annoncent des mesures sanitaires

coronavirus
Retour des élèves dans les écoles de Guyane
©Jocelyne Helgoualch
En Guyane, les établissements scolaires ferment les uns après les autres. Les élèves et les équipes pédagogiques ne sont pas épargnés par la vague de Covid-19 provoquée par le variant Omicron. En réaction, et dans l’attente d’une annonce de l’Académie de Guyane, les maires de la CACL ont décidé de renforcer les mesures sanitaires de leur territoire à leur échelle.

Depuis la rentrée scolaire du 3 janvier 2022, plusieurs dizaines d’établissements scolaires de la Guyane ont dû fermer. Et pour cause, la recrudescence des cas de Covid-19 (provoquée par le variant Omicron) touche également les élèves, les parents d’élèves, les enseignants et les membres des équipes pédagogiques. Face à "l’absence de communication du rectorat", les maires de la Communauté d’Agglomération du Centre Littorale ont décidé de réagir.

Plus de dépistages et des distributions de masques

Le 10 janvier, les maires de Cayenne, de Macouria, de Matoury, de Montsinéry-Tonnégrande, de Rémire-Montjoly et de Roura se sont donc réunis. Les élus ont décidé de "multiplier les points de dépistage sur leur territoire", de "solliciter la mise à disposition d’autotests en nombre suffisant pour éviter les regroupements devant les pharmacies et centres de dépistage" et de "distribuer des masques via les CCAS des communes pour maintenir les mesures de freinage". A ce jour, sur le territoire de la CACL, 49 écoles élémentaires et maternelles ont dû être fermées.

Rappelons qu'une réunion s'est tenue ce même jour au Rectorat de Guyane, à Cayenne. Le recteur du département a présenté la mise à jour du protocole sanitaire locale à des partenaires de l'éducation. A l'issue de cette réunion, aucune annonce n'a été faite quant à l'éventualité de fermer toutes les écoles. Pour rappel, en début de mois de janvier, une partie des personnes impliquées dans l'éducation demandait le report de la rentrée. Enfin, notez qu'un appel à la grève nationale a été lancé pour dénoncer le manque de moyen (gels hydroalcooliques, masques, autotests) de l'Education Nationale pour affronter la crise sanitaire. Cette manifestation nationale devrait se tenir jeudi 13 janvier 2022.