Fin du conflit à l’aéroport Félix-Eboué : pas de pass sanitaire exigé pour les salariés

social
Fin du conflit à l’aéroport Félix-Eboué : pas de pass sanitaire exigé pour les salariés
©Thierry MERLIN
Le conflit à l'aéroport Félix-Eboué a pris fin hier. Le protocole d'accord a été signé à l'issue de 3 heures de discussions. Après 5 jours de conflit, l'intersyndicale et la direction du site ont trouvé un terrain d'entente quant au principal point d'achoppement: l'obligation vaccinale des salariés.

Carine Sinaï-Bossou, la présidente de la CCIG, Chambre de Commerce et d’Industrie de Guyane, autorité de gestion de l’aéroport Félix-Eboué, et l’intersyndicale UTG CDTG UNSA ont signé hier en fin d’après-midi un protocole de fin de grève.

Dans ce document, l’autorité de gestion de l'aéroport de Matoury certifie que l'obligation vaccinale n’est pas demandée aux personnes travaillant sur la plateforme aéroportuaire. Ni la justification d'un pass sanitaire. C’était la principale revendication des grévistes.

Fin du conflit à l’aéroport Félix-Eboué : pas de pass sanitaire exigé pour les salariés
©Guyane La Première

 

L’intersyndicale a également demandé la tenue d’un CSE, c’est-à-dire une réunion des représentants du personnel et de la direction, dans l’entreprise Rangers sécurité, qui emploie les agents de sûreté sur l’aéroport. Il s’agit notamment de confirmer en interne l’absence d'obligation de pass sanitaire pour ces salariés afin qu'ils accèdent au site. 

La présidente de la CCIG indique que ce protocole de fin de grève ne fait que rappeler la réglementation Covid concernant les aéroports. Selon elle, "le conflit aurait pu être évité".

Le piquet de grève a été levé dés l'annonce de la signature du protocole de fin de conflit.