publicité

Fin de la grève au Centre hospitalier de Kourou

Après 38 jours de mobilisation, le syndicat UTG a mis fin au mouvement qui pertubait le fonctionnement du centre hospitalier de Kourou. Un protocole d’accord a été signé avec la direction en tout début d'après-midi.

Les grévistes du CHK réunis à l'entrée © JG Assard
© JG Assard Les grévistes du CHK réunis à l'entrée
  • Jean-Gilles Assard/CL
  • Publié le
Il était 13h45 ce 16 janvier quand Christophe Robert, le Directeur de Centre Hospitalier de Kourou et Denis Zéro le secrétaire général de l’UTG signait le protocole d’accord mettant fin à 38 jours de grève. Un accord qui a longtemps bloqué sur le passage dans la fonction publique des anciens agents du CMCK. Visiblement une 1ère qui n’a pas été simple à mettre en oeuvre pour tout le monde.
 

Tous les objectifs des grévistes n'ont pas été atteints

Au final si certaines catégories ont eu l’assurance de l’accompagnement par des formations et des promotions afin d’atténuer la reprise partielle de leur ancienneté, on ne peut pas dire que tous les objectifs aient été atteints.
L’UTG dit continuer le débat sur le plan juridique et espère des résultats positifs de l’entrevue entre les parlementaires et la ministre de la santé. Un an après avoir abandonné le statut privé du CMCK, on peut se demander si les agents ont fait le bon choix en se tournant vers le public.
Le CHK vient de vivre les 1ères difficultés de sa jeune histoire. Selon la Direction, les pertes financières ont été importantes mais les plus atteints seront sans aucun doute les malades impatients d’un retour à la normale. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play