Une formation pour apprendre à faire face à l'insécurité urbaine

sécurité
cayenne
©DR
Ils sont vigiles, ou commerçants et peuvent être confrontés à tous moments à des faits de violence urbaine. Une formation leur est dispensée par un ancien policier du 36 quai des Orfèvres à Paris. Elle leur permet d’anticiper les agressions, et de gérer les situations de crise.
 
Ils sont vigiles, ou commerçants et peuvent être confrontés à des faits de violence urbaine dans l’exercice de leur fonction. Une formation leur est dispensée depuis quelques jours dans les locaux de l’Ifas par un ancien policier du 36 quai des Orfèvres à Paris. Elle leur permet d’anticiper les agressions, et de gérer les situations de crise.


Se défendre 

Savoir réagir face à une agression, ou un braquage. Ces élèves sont agents de sécurité, certains sont commerçants. Ils peuvent être confrontés au danger. Face à eux, un ancien policier de la brigade anti-gang à Paris, la BRI. Il concentre son enseignement sur quelques points clés.
Régis Dubois, formateur en gestes techniques professionnels et d’intervention (GTPI)

« C’est apprendre à se protéger, à connaître les règles de la légitime défense, à quel moment cela va déraper, avoir les bons gestes au bon moment. »

 

Se former pour former 

Une fois qualifié, ce groupe aura pour mission de former à son tour d’autres vigiles, ou d’autres commerçants. L’objectif est de limiter les dérapages en cas de confrontation.
Jean-Marc Lapreuvotte, gérant de 2JMF

« Tous les commerçants sont en danger. Il faut apprendre à ne pas paniquer afin de réagir au mieux  »


Pour les agents de sécurité, il est vital d’acquérir les bons réflexes au quotidien. Leur fonction l’impose.
Cette formation sera validée par un examen. Elle permet notamment aux sociétés de sécurité de conserver le niveau nécessaire à leur certification.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live