publicité

Une formation pour apprendre à produire son propre miel

Produire son propre miel c’est de plus en plus tendance. Des stagiaires suivent une formation organisée par l'association des apiculteurs de Guyane. Ce stage est financé par le FEDER (Fonds Européens) et la CTG. Il doit permettre à des débutants de gérer seuls leurs ruches.
 

© DR
© DR
  • Karl Constable/MCT
  • Publié le
Après deux jours de théorie et un jour en atelier pour fabriquer des ruches, c’est l’heure de la pratique pour les stagiaires. Ils suivent une formation mise en place par l'association des apiculteurs de Guyane. Il s'agit pour ces passionnés d'apprendre à geérer plusieurs ruches afin de produire du miel de Guyane. Une passion pour ces apprentis. 
Cette formation se tient à la périphérie de Cayenne. Une dizaine de ruches sont implantées. Combinaison et protections enfilées, enfumoir en main, le cours pratique peut commencer.
Jean-Philippe Champenois est apiculteur-formateur, il explique les cours pratiques qui sont donnés :

"On fait l'équivalent d'une visite de printemps. On revisionne la totalité des ruches.On mesure les forces et les faiblesses afin de procéder à un bon équilibrage". 

 

Le miel, une passion sucrée

Ces stagiaires sont des passionnés ! Comme Adolf, qui a récemment installé des ruches sur son terrain à Roura et a tout de suite vu augmenter la production de ses arbres fruitiers et des palmiers. Depuis il est piqué d’abeilles, comme les autres, il veut mieux connaître ces ouvrières...
 Adolf Othily apiculteur amateur très enthousiaste : 

"J'ai créé un petit microcosme car j'ai envie de revenir à l'esprit nature. Les abeilles font partie de ce schéma là"


Du miel de Guyane 

L’année dernière en Guyane, nos abeilles ont produit 14,5 tonnes de miel et nous en avons importé 112 tonnes (8 fois plus), il y a donc de la marge pour la production local  mais en Guyane, on ne fait pas son miel comme ça !....
 Jean-Philippe Champenois apiculteur-formateur 

"Même si on a un grand territoire, il faut un accès particulier, des endroits accessibles car les ruches sont lourdes. Et puis il faut respecter les distances avec les bassins de population"


Sucré, onctueux, parfumé…. les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le miel pays. Encore un cadeau de la nature à la Guyane qui ne demande qu’a être exploité.
Le reportage de guyane la1ère : 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play