Gabriel Serville et Antoine Karam choisissent "Place publique" l'émission politique pour effectuer leur rentrée médiatique

médias
Place publique
©MCT
Gabriel Serville et Antoine Karam ont fait leur rentrée médiatique. Les deux parlementaires étaient les invités de "Place Publique" :  le projet Montagne d’Or, les squats, la future incarcération de Léon Bertrand... Le député et le sénateur ont réagi aux différents sujets d’actualité.
 
Gabriel Serville et Antoine Karam ont fait leur rentrée médiatique sur Guyane la 1ère samedi 15 septembre dans le premier numéro de "Place Publique", l'émission politique de la rédaction radio. Les deux parlementaires se sont exprimés sur les sujets qui font l'actualité.  


Hommage à un adversaire politique 

Malgré les arguments énoncés par Antoine Karam, difficile de ne pas être marqué par la frilosité des élus qui accompagne la future incarcération de Léon Bertrand. Le sénateur rend d’ailleurs hommage à son ancien adversaire politique, qui demeure un proche. Il dit ne pas remettre en cause la décision de justice mais retient un traitement différencié par rapport à d’autres élus dans l’hexagone. Plus mesuré, Gabriel Serville partage quand même l’avis du sénateur.


Trop de squats en Guyane 

Le député est plus en verve quand il s’agit de parler du phénomène des squats, un problème qui, selon lui, gangrène le territoire qui renvoie à un problème du contrôle des frontières et de l’incapacité du Président de la République d’assumer ses responsabilités. Antoine Karam lui n’accepte pas que des riverains soient pointés du doigt parce qu’ils en ont marre d’être voisins de squats. Il attend la disposition spéciale de la loi Elan qui permettra au préfet d’agir avant les procédures administratives.


Débats autour de la Montagne d'Or

Enfin, la Montagne d’Or. Les deux parlementaires sont satisfaits de la commission du débat public de demander à la société de revoir sa copie. Gabriel Serville défend une position de "non au projet, sauf si les questions du cyanure et de la fiscalité sont réglées". Antoine Karam regrette lui que "le schéma départemental minier ne soit pas appliqué" et pointe du doigt le déroulement du débat pollué par des interventions musclées.
Une émission présentée par Jessy Xavier et Charly Torres. 
Il est possible de la réécouter en replay, ou en rediffusion lundi 17 septembre à partir de 4H10 sur l'antenne radio.