Gabriel Serville demande des mesures d'urgence pour le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly

politique
Gabriel Serville à l’assemblée nationale
Gabriel Serville ©guyane 1ère
Quelles mesures pour le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly ?  Une prison « au bord de l’implosion » a déclaré le député guyanais Gabriel Serville à l’assemblée national le 8 juin lors de la séance des questions au gouvernement. Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, a annoncé des mesures.
Le député Serville a interpellé le 8 juin, le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas sur la situation du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly. Il juge que la prison est au bord de l'implosion et se trouve dans une situation financière catastrophique. Il a aussi évoqué la surpopulation carcérale, les violences récurrentes, l'absenteisme du personnel et les mouvements sociaux à répétition.
Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, lui a fait une réponse circonstanciée en évoquant, notamment, l'audit réalisé à la demande de l'ex Garde des Sceaux, Christiane Taubira, faisant état d'une situation particulièrement tendue dans ce centre. 
Des mesures ont déjà été engagées notamment sur le personnel défaillant (sanctions, renvois...), une prise de contact avec gouvernements des détenus étrangers qui constituent la moitié des effectifs carcéraux en surpopulation.

La réponse à l'Assemblée Nationale du Garde des Sceaux, Jean-Jacques Ervoas
©guyane