Galérer pour trouver une voie, galérer pour s'affirmer et décrocher son bac

amazonie
Junior Ernesto Coste Roman
Junior à la braderie de Cayenne
Junior Ernesto Coste Roman vient d'obtenir son bac section Métiers de la mode et du vêtement au premier tour. C'est une grande satisfaction pour lui et sa famille car rien n'a jamais été facile pour Junior qui a galéré pour trouver sa voie. 
Junior va avoir 20 ans, comme il le dit lui même "je suis différent et j'assume". Avec sa coiffure gonflée, ses yeux de velours et ses manières raffinées, cela n'a pas toujours été simple pour ce jeune homme. 
A l'école, il a suivi un cursus normal jusqu'à la quatrième. Au début de la troisième, il part avec sa mère en France pour une nouvelle vie. Cela ne se concrètise pas, au bout de six mois, il revient en Guyane. Il recommence une troisième à Cayenne à l'issue de laquelle il est orienté en seconde, section Hygiène et Environnement au lycée Lama-Prévot. Très vite, il annonce à ses parents qu'il ne poursuivra pas, ce n'est pas sa voie, il n'a qu'une passion : la danse. 

16 ans, le tournant

Les mois passent, à 16 ans il réalise qu'il doit néanmoins trouver une issue. Ce sera le lycée Melkior et Garré dans un cursus de mode. Si cela n'est pas son objectif final, ce choix correspond mieux à ses aspirations et à sa personnalité. Il aurait souhaité faire une filière art et spectacles.
Junior a toujours dû s'affirmer comme il est, vis-à-vis de lui même, de sa famille et des lycéens. Malgré remarques et quolibets, il affirme sa différence et progresse. Quand il rentre chez lui, il danse, il s'entraîne. Durant deux ans, il a pu suivre le cours de l'association "A bon dance" de Johan et Priscilla Faubert. Pour préparer son bac, il s'est arrêté.
Sa terminale a été difficile, entre les dossiers à monter et à rendre, l'apprentissage de la construction et la réalisation d'un vêtement, les stages, il a fallu que Junior s'organise, persévère souvent tard le soir. Mais l'effort a payé, il est désormais bachelier.
Il travaille pour le moment comme vendeur à la braderie de Cayenne et va se chercher un emploi. Il veut, maintenant, mettre toute son énergie à trouver une école musicale et de chant à Toulouse. Et pour cela, il faut de l'argent. Mais Junior  a de la volonté, il sait qu'un jour il réalisera son rêve. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live