guyane
info locale

GAT, Guyane Aéro Transport, la nouvelle offre de transport aérien intérieur pour la Guyane démarre ses rotations début novembre

transports
Pierre Delattre, directeur de GAT
Pierre Delattre, directeur de GAT ©Charly Torres
Une nouvelle compagnie aérienne arrive dans le ciel guyanais. Elle s'appelle GAT pour Guyane Aéro Transport et va démarrer ses rotations en novembre entre Matoury et Saint-Laurent. Une société qui ouvre dans un contexte aérien en difficulté mais qui répond à une forte demande locale. 
 
C'est une bonne nouvelle pour les Guyanais, une nouvelle société de transport aérien voit le jour. Elle commence ses rotations bi hebdomadaires entre Matoury et Saint-Larent début novembre affirme son directeur Pierre Delattre, qui aussi le directeur de l'agence Atlas. La GAT, Guyane Aéro Transport démarre timidement avec un appareil de 7 places, mais un deuxième avion est déjà prévu pour le court terme.
Son directeur, Pierre Delattre était l'invité de Mayoury info en radio. Il est revenu sur les conditions de création de la compagnie.
 

Une forte demande pour une desserte locale

Le coup d'arrêt en mai 2018 des rotations avec le Surinam a reposé de façon épineuse la problématique de la desserte aérienne régionale. La demande se faisant insistante aussi bien pour l'intérieur de la Guyane, Air Guyane étant saturée en permanence que pour la grande région.
La pari a été pris de créer GAT avec au départ un avion de 7 places VIP et deux rotations par semaine entre Matoury et Saint-Laurent. Le voyage durant 30 minutes. Départ le matin avec un retour en début d'après-midi. Une petite capacité pour le moment avec un avion beechcraft 200 qui pourra être transformé en 12 places. Les tarifs resteront concurrenciels et de l'ordre de 90 euros aller-retour pour Saint-Laurent.
Le fiancement est assuré par un groupe de partenaires privés dont le plus important est Air Malte qui possède les accréditations et apporte, l'avion et son assistance. Cet avion bi-moteur sera en Guyane à la fin de la semaine

Retrouvez-ici l'interview intégrale
Publicité