Les gendarmes déjouent un braquage à Kourou

faits divers
Gendarmerie de Kourou
(Photo d'illustration) ©DR
La gendarmerie a déjoué un braquage en cours dans un bar à Kourou ce matin (19 mai 2018) vers 5h. C'est une voisine qui a alerté les forces de l'ordre qui sont rapidement arrivées sur les lieux. Durant l'intervention, les malfrats ont ouvert le feu sur les gendarmes à l'aide d'un 22 Long Rifle.
José Mariéma, patron d'un bar à Kourou, a été victime d'un vol à main armée dans son établissement au petit matin, vers 5h. Alertée par le bruit qu'à causé cette mise à sac de l'enseigne du gérant, une voisine a alors contacté la gendarmerie qui s'est très rapidement rendue sur les lieux. Pris sur le fait, les deux individus qui avaient pénétré le bar par effraction auraient tenté de prendre la fuite en ouvrant le feu sur les militaires avec une carabine de type 22 long rifle, sans succès. Ils se feront tout de même arrêter par les forces de l'ordre en présence.

Deux individus déjà connus des service de Gendarmerie et originaires du Suriname


Alain Terryn, chef d'escadron de la Gendarmerie, a confirmé que les deux individus interpellés sont bien connu son service et qu'ils faisaient l'objet d'avis de recherche pour des faits antérieurs :

Nous avons interpellé deux individus majeurs, déjà bien connus de nos services pour différents délits. Ils sont tous deux également recherchés dans le cadre d'autres dossiers. Hormis la tentative de meurtre sur les militaires de la gendarmerie, ils ont aussi commis une tentative de cambriolage chez un commerçant. Dans la perquisition que nous avons effectué chez l'un des deux individus interpellés, nous avons découvert un fusil de chasse ainsi que le kit parfait du trafiquant de drogue.


Les deux individus, déférés devant un juge, n'ont pas nié les faits qui leurs sont reprochés. Ils ont été traduits devant un juge et devront répondre de plusieurs chefs d'accusations.
Le parquet a d'ores et déjà demandé leur incarcération.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live