Gendarmes et avocats caillassés lors d’une reconstitution à Kourou

faits divers
Gendarmes et avocats caillassés lors d’une reconstitution à Kourou
Gendarmes et avocats caillassés lors d’une reconstitution à Kourou, mardi 13 juin. ©DR
Lors d’une reconstitution, mardi 13 juin, au village Saramaca à Kourou, des gendarmes et des avocats ont été caillassés par des jeunes. Il s’agissait de revenir sur la mort d’un jeune de 21 ans, tué d’une balle dans la tête en 2016.
Une reconstitution a été fortement perturbée, mardi 13 juin, au village Saramaca à Kourou. Des gendarmes et des avocats ont été caillassés par des jeunes du village. Le quartier avait été bouclé pour permettre de reconstituer des faits qui remontent à 2016. (Regardez ci-dessous les explications de Nicolas Pietrus).
 

Réglement de compte ?

"Nous avons été interrompus dans une œuvre de justice qu’est une instruction criminelle, par la faute de personne non identifiée à ce jour", a expliqué Maître Jérome Gay, avocat qui a reçu un projectile sur le pied.
 
Cette reconstitution qui devait permettre de faire la lumière sur le drame du 21 avril 2016, ne sera finalement pas reprogrammée. Un jeune homme de 21 ans avait été tué d’une balle dans la tête, alors qu’il se trouvait avec des amis, devant un libre service du village Saramaca, à Kourou.
 
Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un règlement de compte.