Génération 18-25 ans : une jeunesse guyanaise en perte de repères...

société
Jeunes

La moitié de la population vit avec moins de 1010€ par mois. Des mesures sont à l’étude pour enrayer cette spirale de la pauvreté accélérée par la crise sanitaire comme par exemple, le RSA étendu aux 18-25 ans. Un projet globalement rejeté au sein du gouvernement surtout par la majorité.

Selon les derniers chiffres de l’INSEE parus en novembre 2020 (source "20 ans d’observations statistiques INSEE Guyane"), la moitié de la population vit avec moins de 1010 € par mois. Des mesures sont à l’étude, pour enrayer cette spirale de la pauvreté accélérée par la crise sanitaire, comme par exemple, le RSA étendu aux 18-25 ans. Un projet très ambitieux et globalement rejeté au sein du gouvernement, surtout par la majorité. Accorder un revenu de solidarité active aux 18-25 ans. En Guyane, cette mesure pourrait changer la vie d’une grande partie de la population.

Cette classe d’âge représente 12 % de la population totale, c’est environ 16 000 jeunes qui ont cet âge-là. Si l’on compare avec la Martinique, il n’y a que 6% de la population totale qui a ce niveau de classe d’âge-là et si l’on compare avec le niveau national c’est 8 %. Le taux de chômage est de 20 %. Pour la classe d’âge qui nous intéresse c’est énorme, un phénomène.

Luciano Valony responsable de l’action régionale et de la communication à l’INSEE Guyane

 

Mission locale

50% des 18-25 ans en Guyane ne sont ni sur les bancs de l’école, ni en formation, ni salariés. Certains sont encore mineurs quand ils frappent à la porte de la Mission locale. 2 850 nouveaux inscrits en 2020 pour cette structure, avec un pic de fréquentation très important, juste après le confinement. Il faut donc chercher des solutions comme les aides déjà proposées par la Mission locale : jusqu’à 470€ selon les besoins. Le revenu de solidarité proposé dès la majorité mérite un minimum de contrôles.

Souvent les jeunes arrivent avec une envie de travailler. Ils ont quitté le système scolaire trop tôt, ils veulent travailler mais n’ont pas de compétences. Nous leurs versons une aide, des fois cela leur suffit, ils ne cherchent pas de métiers. 

Jean Raymond Passard directeur de la mission locale de Guyane

La Guyane reste la région de France où les niveaux de vie sont les plus inégalement répartis selon l’INSEE de Guyane.

Le reportage de Myriam Boicoulin et Frédéric Larzabal

Etudiants : situation sociale difficile pour les 18 - 25 ans.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live