publicité

Georges Patient n'est plus le maire de Mana

Après 28 ans de mandature, Georges Patient atteint par la règle de non cumul de mandat a démissionné de son poste de maire de Mana. Il va se consacrer à sa fonction de sénateur.

Le sénateur Georges Patient © guyane 1ère
© guyane 1ère Le sénateur Georges Patient
  • guyane 1ère
  • Publié le
Il avait annoncé depuis plusieurs mois qu'il quitterait la mairie de Mana au mois de novembre. Le sénateur Georges Patient a tenu parole et a officiellement démissionné de sa fonction de maire. Il était à la tête de la commune de l'ouest depuis 5 mandats soit 28 ans.
Il était maire depuis 1989. Il était auparavant 1er adjoint depuis 1983. Il a aussi assumé la présidence de la communauté de communes de l'ouest guyanais de 1994 à 2001.
Le sénateur Patient quitte sa fonction de 1er édile de Mana avec une certaine nostalgie. En 1989, il y avait un plus d'un milliers d'habitants dans le village, ils sont maintenant 10 000 et la commune a connu une certaine expansion en matière d'équipements structurants notamment.
Elu sénateur le 21 septembre 2008 et réélu le 28 septembre 2014, Georges Patient se plie à la règle du non cumul de mandat.

Voyez l'interview du sénateur Patient avec Kessi Wheishaupt  

 

Sur le même thème

  • politique

    Législative partielle : mode d'emploi

    Jour J moins 4 avant le premier tour de la Législative partielle. Les électeurs de la seconde circonscription doivent élire leur député. Ils sont 39422 au 28 février 2018 à s’être inscrits sur les listes électorales. 14 communes sur 22 en Guyane, sont concernées.

  • politique

    Législative partielle : une campagne locale sur fond d'enjeu national

    Rarement une élection législative avait suscité un tel intérêt national. Certes, un siège de député est stratégique, mais cela n'explique pas tout. En une semaine, trois poids lourds de la politique hexagonale ont participé à la campagne. Du jamais vu.

  • politique

    Législative partielle : un enjeu national

    La campagne pour la législative partielle des 4 et 11 mars, devient nationale. Jean-Luc Mélenchon, soutien de Davy Rimane dénonce dans un tweet, le déplacement en hélicoptère en Guyane, de Christophe Castaner, partisan de Lénaïck Adam. L’équipe de campagne du député sortant sort les griffes.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play