Gilles Vernet : injures publiques et erreurs [EDITO]

éditorial
Les « Yana Dòkò » sont dans la dernière phase d’entraînement avant la coupe de la Caraïbe
©DR
Dans un message sur les réseaux sociaux, Gilles Vernet s'en prend vertement et violemment tant à Guyane 1ère qu'à la ligue de football de Guyane. En cause un accord d'exclusivité sur la retransmission des matches des Yana Doko. Les injures passent mal et Bertrand Villeneuve réagit dans cet édito.
Trop c’est trop ! Nous n’avons pas l’habitude dans cette maison de répondre aux attaques et logorrhées de toute sorte. Mais quand nos détracteurs versent dans l’irrespect : trop c’est trop !

Oui, nous sommes le service public donc au service du grand public, et non pas de quelques intérêts partisans. Ça nous vaut des injures publiques, comme l’a fait Gilles Vernet sur des réseaux sociaux. Il aurait pu mieux préparer sa copie… Les mots d’une violence rare à notre encontre, plus les injures, peuvent être du pain béni pour un avocat. Pour l’instant, nous n’en sommes pas encore là.

Gilles Vernet nous fait un procès en Guyanité. Il a tort ! Mais hors de question pour moi de juger son intelligence. Ici à Guyane 1ère , l’amour des Yana Dòkò a été construit. Jean Gilles Assard suit la sélection pas à pas de puis 2010 au moins. C’est lui qui trouve le nom, Yana Dòkò, le brevète et ensuite le cède gratuitement à la ligue de football. C’est lui, qui parfois, dans des conditions démentielles a toujours trouvé les moyens de nous faire vivre les matches, en direct le plus souvent, où qu’il se trouve dans la Caraïbe.

Guyane 1ère, c’est, aussi, depuis des années le football local au détriment du championnat de France, le samedi après-midi. Un suivi de toutes les épreuves et Fabrice Craig est à l’initiative du challenge des meilleurs buteurs de Guyane : 2 000 euros pour les trois premiers du classement final.

Maintenant, l’exclusivité des Yana Dòkò pour nous Guyane 1ère. C’est un choix. Les deux parties l’ont souhaité. Il n’est pas question dans la démarche de grand ou de petit, mais de professionnalisme. Oui, il existe un contrat d’exclusivité avec la ligue pour la couverture de la Coupe des nations de la Caraïbe et de la Gold Cup. Un engagement de plus de 200 000 euros.

Gilles Vernet en plus d’être injurieux est mal informé ! Oui, TF1 a l’exclusivité de l’équipe de France. Seulement au lieu de jurons, il y a accord avec ses concurrents pour l’achat des droits, quand tout le monde y trouve son compte. Pourquoi pas ici ?

Le service public n’a aucune leçon à donner. Il ne peut en recevoir non plus. Dans le football comme ailleurs, l’idée c’est de se mettre en quatre pour donner le meilleur au public guyanais qui le vaut bien.

"Palé bokou ka fè machwè gonflé", dit sagement un dolo bien guyanais.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live