publicité

Grand-Santi : les blocages maintenus malgré les annonces de la collectivité

Une caserne de pompiers d’ici 2018, une nouvelle PMI, des vacataires sages femmes et infirmiers : le Président de la Collectivité Territoriale a pris des engagements pour Grand-Santi, mais les habitants restent méfiants, notamment sur la situation du bureau de Poste. Explications.

Les habitants de Grand-Santi bloquent la commune. © Yves Robin
© Yves Robin Les habitants de Grand-Santi bloquent la commune.
  • Guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Grand-Santi tourne au ralenti depuis lundi. Ecoles, collèges et mairie sont fermés. La commune est bloquée par le collectif citoyen U Weli qui dénonce les retards structurels de Grand-Santi.

Ce vendredi 2 juin, ils ont reçu la visite de Rodolphe Alexandre. Entouré d’une délégation, le président de la Collectivité Territoriale de Guyane a annoncé plusieurs mesures, mais les habitants ont décidé de maintenir la pression.

© Yves Robin
© Yves Robin

Une caserne de pompiers

Parmi les engagements pris par la collectivité, une caserne de pompiers verra le jour d’ici deux ans. Elle sera composée de pompiers volontaires. Il s’agissait d’une demande du collectif U Weli qui réclame la présence d’un service de secours sur cette commune de 7 000 habitants. La caserne devrait être livrée d’ici fin 2018.

Nouvelle PMI et vacataires

Autre sujet de tension : la santé. Les habitants de Grand-Santi demandent un renforcement du service de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Faute de sages femmes fixes et de médecins, la structure n’est plus opérationnelle. Une nouvelle PMI devrait être construite, le début des travaux est prévu en 2018, selon la CTG.

Mais pour Rodolphe Alexandre, "le gros problème reste le manque de candidats". En attendant, des équipes de vacataires de sages femmes et d’infirmiers seront programmés pour assurer le suivi des femmes enceintes et des enfants.

© Yves Robin
© Yves Robin

© Yves Robin
© Yves Robin

Une meilleure desserte aérienne

Les habitants de Grand-Santi réclament aussi une meilleure desserte aérienne. "Les rotations ont déjà augmenté à trois vols par jour, remarque Rodolphe Alexandre. Il faut maintenant se rapprocher de la compagnie afin de mettre en place un quatrième vol, le week-end notamment pour que les jeunes scolarisés puisse revenir dans leur familles".

Une procédure de marché a été prolongée avec Air Guyane sur Camopi, Maripasoula et Grand Santi jusqu’à décembre. Selon la CTG, elle sera relancée en fin d’année.

© Yves Robin
© Yves Robin

Blocage à la Poste

Aucun accord n’a toutefois été trouvé au sujet de la Poste de Grand-Santi fermée depuis plusieurs semaines en raison de l'arrêt maladie de l’unique agent. Selon le cabinet du maire de la commune, une rencontre avec le directeur de la Poste prévue samedi matin a été annulée.

Stan Martin du collectif citoyen U Weli prévient : "si le directeur de la Poste ne se déplace pas à Grand-Santi, les blocages continueront". Si des engagements ont été pris par la Collectivité, les habitants eux restent méfiants quant à leurs mises en application. "Rodolphe Alexandre a invité le maire et des membres du collectif à Cayenne pour signer le protocole d'Accord, mais si au retour il n'y a pas de réponses sincères, nous bloquerons à nouveau", conclût Stan Martin.

© Yves Robin
© Yves Robin


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play