publicité

Grève CHK : la rencontre tant attendue n'a pas eu lieu

Les agents grévistes de l'UTG l'attendaient de pied ferme. Près d'un mois après le début de la crise sociale au CHK, pas de rencontre avec les autorités sanitaires. La nouvelle directrice de l'Agence régionale de santé estime que les conditions du dialogues ne sont pas réunies.
 

© J Helgoualch
© J Helgoualch
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le
Les agents grévistes de l'UTG l'attendaient de pied ferme. Près d'un mois après le début de la crise sociale à l'hôpital de Kourou, la rencontre avec les autorités sanitaires n'a finalement pas eu lieu. La nouvelle directrice de l'Agence régionale de santé estime que les conditions du dialogue ne sont pas réunies.


Une absence remarquée 

Les agents UTG du Centre hospitalier de Kourou en grève depuis un mois avaient rendez vous ce mardi avec la nouvelle directrice de l’ARS. A leurs côtés des élus de Guyane : député, sénateur, conseiller et vice-président de la collectivité territoriale de Guyane. Mais il manque deux personnes et pas n’importe qui : le directeur de l’hôpital et la directrice de l’Agence régionale de santé. Personne ne connaît la raison de leur absence.
Un communiqué reçu par les médias et le représentant de la CTG explique la raison de ce rendez-vous manqué : Clara de Bort, la nouvelle directrice de l'ARS annonce le report de la rencontre en raison d’actes de malveillance et du non respect des règles du dialogue social.


Stupéfaction autour de la table 

© J Helgoualch
© J Helgoualch
Les cadres de l’hôpital mines défaites n’ont aucune explication à apporter à l’assemblée, ils ne savent rien et n’arrivent pas à joindre leur directeur .
Durant deux heures, la porte restera fermée, le temps d’écrire un communique co-signé par les élus et le syndicat UTG.
Ils font mention de l’inacceptable attitude de la directrice de l’ARS :
Arlette Edward secrétaire générale adjointe UTG santé surprise :

"Nous dénonçons cette incorrection de l'ARS, qui est le plus haut responsable en matière de santé en Guyane. Nous n'avons reçu aucune réponse à notre invitation. C'est par les médias et les élus, que nous avons su que cette réunion n'aurait pas lieu. 


Cela devait être la première visite de la directrice de l’ARS à Kourou, au lendemain de sa prise de fonction officielle. Rendez-vous pour le moins raté 
Négociations annulées au CHK

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play