Mobilisation en demi-teinte en Guyane pour la journée de grève nationale à l'hôpital

coronavirus
Grève nationale pour l'hôpital
Timide rassemblement matinale, mardi matin, devant l'hôpital de Cayenne ©DR
Syndicats et collectifs hospitaliers appellent aujourd’hui, les personnels et les usagers à se mobiliser afin que le gouvernement prenne en compte, l'ensemble de leurs revendications concernant les conditions de travail et l’investissement dans le secteur de la santé publique.


 
Syndicats et collectifs citoyens mobilisés pour la santé
3 Suley Jaïr, Secrétaire départementale du SNUIPP-FSU ©DR
Syndicats et collectifs citoyens mobilisés pour la santé (820716)
Yvane Goua, porte-parole de Mayouri Santé Guyane ©DR
Syndicats et collectifs mobilisés pour la santé
Aurel Carbunar, porte-parole de Sud Santé Guyane ©DR

Un appel national relayé dans le département, par une intersyndicale et plusieurs collectifs de citoyens rassemblés au sein de Mayouri Santé Guyane. Ils appelaient tous à se rassembler mardi martin, à 08h00, devant le Centre Hospitalier de Cayenne. Une mobilisation peu importante qui n’a rien à voir avec l’ampleur des rassemblements dans la plupart des grandes villes de métropole.

Ils veulent rappeler le gouvernement à ses promesses

Alors que se déroule, depuis le 25 mai, un Ségur de la santé (du nom de l'une des avenues menant au ministère de la Santé), le personnel soignant reste très méfiant vis-à-vis de cette concertation, craignant une opération de communication qui ne tourne à la mascarade.

« Fini les applaudissements, place aux rassemblements »

-Première des revendications : l'augmentation des salaires. Les syndicats réclament 300 euros de plus par mois pour atteindre la moyenne européenne de rémunération. Le ministre de la Santé s'y est montré favorable...
-Deuxième sujet, les créations de postes, certains syndicats réclament 10% de personnel en plus…
-L'arrêt de la politique hospitalière menée sous les derniers gouvernement de droite comme de gauche...


Faible mobilisation à Cayenne

La direction du Centre Hospitalier Andrée Rosemon n'a pas compté de grèvistes, sans doute la faute à la situation de crise sanitaire et la récente bascule du territoire au stade 3, de l’épidémie (la Guyane a enregistré ces dernières vingt-quatre heures, 2 nouveaux décès et 95 nouveaux cas de personnes contaminées).
Pour les syndicats dénoncent le traitement local de la Codid-19 :

Il y a une totale désorganisation pour l’accueil des patients Covid, alors qu’on pouvait prévoir le développement de l’épidémie en Guyane….ça n’a pas été bien anticipé et pendant le week-end le directeur nous a écrit pour nous annoncer que des lits, dans différents services, allaient être dédiés aux patients Covid. Alors que normalement pour bien gérer des patients contagieux il faut les mettre ensemble et pas risquer de contaminer les autres patients de l’hôpital, qui sont malades et qui sont fragiles.

 

Le personnel soignant plus mobilisé dans l'ouest

Du côté de St Laurent du Maroni, c'est en début d'après-midi que le personnel soignant du CHOG s'est mobilisé pour lui aussi réclamer plus de moyens en général pour la santé en Guyane.
La mobilisation dans l'ouest
4 A 15h le personnel s'est rassemblé devant les urgences du CHOG ©E.LEON
La mobilisation dans l'ouest
Les soignants ont manifesté leur mécontentement ©E.LEON
La mobilisation dans l'ouest
Les soignants réclament plus de moyens ©E.LEON
La mobilisation dans l'ouest
"Sauvons des vies, pas l'économie", le slogan du jour ©E.LEON
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live