Le groupe Total obtient l'autorisation de forer au large des eaux guyanaises

énergie
Pétrole en Guyane
Découverte de pétrole en Guyane ©DR
Le groupe Total lance une nouvelle exploration au large de la Guyane. Le géant pétrolier vient d’obtenir l’arrêté préfectoral qui l’autorise à démarrer, dès le début de l’année, un nouveau puits d’exploration. L’autorisation est valable de janvier à juin 2019.
 
Pour la collectivité territoriale, ce sont 10 millions qui vont rentrer dans les caisses suite au partenariat signé avec Total. L’argent va servir à financer des projets d’énergie renouvelables et de la formation professionnelle.
 

Le collectif Stop pétrole offshore Guyane annonce un bras de fer 

Et la réaction du collectif Stop pétrole offshore Guyane ne s’est pas fait attendre.
« Le bras de fer est engagé » est-il écrit dans un communiqué. Le collectif condamne : « une attitude irresponsable en totale contradiction avec les choix que nous devons opérer pour préserver le climat et notre biodiversité ». Et le SPOG de rappeler que lors de l’enquête publique, lancée en août dernier, 99,86% des avis donnés par les Guyanais étaient défavorables.
SPOG demande l’arrêt immédiat du projet et un investissement massif dans les énergies renouvelables et décarbonées.
Pour le collectif, la convention de 10 millions, signée entre la CTG et Total, c’est de « l’argent facile ». Les élus ressortent, toujours selon le SPOG, les fausses promesses d’emploi et de retombées financières.
Le collectif annonce un bras de fer, notamment juridique, pour contrer les projets de Total.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live