publicité

Guyana : Le député Charrandas Persaud accusé de corruption avoue avoir été " approché "

Pour la première fois depuis son vote de défiance contre son propre gouvernement l’ex-député du Guyana Charrandas Persaud a accepté de s’exprimer. Il affirme avoir été approché par des négociants en or sans avoir donné suite à leurs propositions. 
 

Vue de Georgetown © Jocelyne Helgoualch
© Jocelyne Helgoualch Vue de Georgetown
  • Nicolas Pietrus/PN
  • Publié le , mis à jour le
Le futur ex-parlementaire Charrandas Persaud qui a voté avec l’opposition pour la destitution de son propre gouvernement, admet avoir eu des contacts avec des négociants en or pour rejoindre l’opposition. C’est le très sérieux site internet Demarara- Waves qui a révélé cette information dans son édition de lundi. 
La semaine dernière déjà, l’ensemble de la Presse de Georgetown révélait que des négociants avaient proposé un million de dollars en or au député pour faire tomber l’Administration Granger. 
« Tout cela est faux » affirme Charrandas Persaud qui se dit par ailleurs prêt à affronter le détecteur de mensonge pour prouver sa non-culpabilité dans cette affaire. « Je n’ai jamais vendu mon vote, j’ai voulu exprimer mon désaccord avec le pouvoir ». 
Charrandas poursuit en expliquant son choix : « j’ai voté parce que je voulais destituer en priorité le Premier Ministre...le Ministre de la Sécurité Publique ainsi que le Ministre de laJustice ». A la question pourquoi a-t-il fuit le Guyana...Charrandas répond « parce qu’il y avait des risques que j’aille en prison ou que je sois tué ».
 

"Je retournerai au Guyana"

Craignant qu'il ne soit enfermé et tué pendant sa détention, Persaud a déclaré qu'il retournerait probablement au Guyana après les prochaines élections générales. La Justice pour sa part a confirmé que les forces de l'ordre enquêtaient sur une « question de sécurité nationale » impliquant Persaud. 
L'ancien parlementaire a reconnu pour la première fois qu'il avait communiqué avec d'autres personnes au sujet de l'achat d'or à des fins d'exportation.

« J’ai des clients Canadiens qui sont toujours à la recherche d'or et j'ai donc négocié avec un couple de revendeurs afin de déterminer le prix, ce qu'il en coûterait. Et je suis allé voir deux commerçants », a déclaré Persaud.

Il conteste par ailleurs, les articles de presse selon lesquels il aurait reçu 1 million de dollars en or brut pour voter en faveur de la motion présentée par Bharrat Jagdeo le 21 décembre 2018, qui a depuis mis le pays dans une impasse politique et juridique sur la validité de son vote parce qu'il est Canadien.

« Non, je n'ai pas reçu de pot-de-vin » a-t-il déclaré. 

En vertu de la Constitution du Guyana, en attendant la réponse de la Justice qui a été saisie par la majorité et par l’opposition, des élections générales doivent avoir lieu dans les 90 jours suivant la motion de censure du 21 décembre, qui expire le 21 mars 2019. 
Persaud, quant à lui, a exclu de rejoindre le PPP car il ne souhaitait pas occuper de poste politique. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play