publicité

Guyana : La GECOM se prépare au cas où...

La Commission électorale du Guyana (GECOM) demande à son directeur général de faire un rapport « urgent » sur l'état de préparation du scrutin. Il lui est demandé, selon Stabroek News, d’imaginer tous les configurations possibles pour la tenue de nouvelles élections générales dans quelques semaines.

Le siège de la commission des élections à Georgetown au Guyana © NP
© NP Le siège de la commission des élections à Georgetown au Guyana
  • Nicolas Piétrus/CL
  • Publié le
Depuis le vote de défiance du 21 décembre 2108, la vie politique au Guyana est rythmée par les déclarations des uns et des autres quant à la tenue de nouvelles élections générales et régionales. 
La Constitution Guyanienne qui ne prévoit pas de « gouvernement de transition » permet à l’Administration Granger de diriger le pays, mais le Gouvernement  « est obligé » de tenir compte du vote des députés (33 à 32 pour la destitution) bien que celui-ci ait demandé l’annulation du scrutin au motif que la majorité absolue est de 34 voix et non 33.
 

90 jours pour programmer des élections

Selon toujours la constitution, les élections doivent être programmées dans un délai maximum de 90 jours, la Commission électorale du Guyana (GECOM) a chargé le Directeur général des élections, Keith Lowenfield, de préparer un rapport sur les scénarios possibles avec un calendrier pour la tenue d’élections générales et régionales. 
 Le Patron de la GECOM attend une réponse sous 24 heures, c’est à dire ce jeudi 24 janvier, car elle veut avoir « le temps d’examiner ce rapport » a indiqué une source proche de la Commission à Stabroek News. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play