Guyana : l'opposition proclamée gagnante des législatives cinq mois après le scrutin

élections
elections guyana
©AFP
L'opposant Irfaan Ali, candidat à la présidentielle du Parti progressiste du peuple (PPP), a remporté les élections législatives au Guyana, a annoncé dimanche la Commission électorale cinq mois après la tenue de ce scrutin très contesté dans la petite nation sud-américaine.
Claudette Singh, présidente de la Commission électorale, a confirmé la victoire de M. Ali et rejeté les appels du président sortant David Granger à de nouvelles élections.
Le PPP s'adjuge 33 des 65 sièges de l'Assemblée nationale, tandis que le bloc formé par le Partenariat pour l'unité nationale et l'Alliance pour le changement (ANPU-AFC), du président sortant David Granger en a remporté 31.

Les deux camps avaient initialement revendiqué la victoire et s'en étaient suivis cinq mois de tensions et d'accusations de fraudes dans ce petit pays de 800.000 habitants riche en hydrocarbures.
M. Granger, 74 ans, a fait savoir dimanche que des plaintes pour fraudes électorales et autres irrégularités seraient déposées auprès de la Haute Cour du pays.

M. Ali, 40 ans, a occupé diverses fonctions publiques dont celle de ministre du Logement, de l'Eau et du Tourisme jusqu'en 2015, date à laquelle son parti a perdu les élections.
Le futur gouvernement de ce membre du Commonwealth, frontalier avec le Venezuela, le Brésil et le Suriname, devra gérer la manne pétrolière tirée de l'exploitation de vastes champs pétroliers off-shore découverts en 2016 par le géant américain ExxonMobil.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live