publicité

Guyane : le bilan 2018 de la lutte contre la pêche illicite (LCPI)

La Direction de la mer de Guyane a présenté le bilan 2018 des contrôles en mer. Des opérations menées avec les Forces Armées en Guyane et les Garde-côtes des Douanes. Cette lutte est coordonnée en préfecture par l’EMOPI (État-major contre l’Orpaillage et la Pêche Illicites).

Contrôle et arraisonnement en mer par les Gardes-côtes © BGC Kourou
© BGC Kourou Contrôle et arraisonnement en mer par les Gardes-côtes
  • Par Karl Constable
  • Publié le , mis à jour le
C’est ce mercredi, lors d’une réunion en préfecture, où Patrice Faure avait réuni autour de lui l’ensemble des acteurs de la lutte contre la pêche illicite, que la Direction de la mer de Guyane à présenté son bilan 2018. Des opérations en mer, conjointes, avec les actions des Forces Armées en Guyane et la Direction Régionale des Douanes. Etaient aussi présents, les représentants du procureur de la République et de la Police aux Frontières, ainsi que différents services de l’État.
En 2018 : 79.000 kg de poissons ont été saisis (- 43.500 kg par rapport à 2017) et 1.450 kg de vessies natatoires (+ 326kg par rapport à 2017)
Synthèse actions des Forces Armées en Guyane :
« C’est une  zone d’une surface de 126 000 km² que doivent surveiller les moyens de l’état.
En 2018, les moyens maritimes des FAG, constitués de 2 patrouilleurs Antilles Guyane (PAG), de 2 vedettes côtières de surveillance maritime et d’une embarcation remonte filets (ERF) ont ainsi cumulé 388 jours de mer. Les moyens aériens de l’escadron de transport 68 Antilles Guyane, régulièrement renforcés par des Falcon 50 venant de métropole, ont consacré 157 heures de vol à l’appui des opérations en 2018. 
Cette mobilisation des FAG, en liaison avec les autres administrations, a permis de mener 87 actions sur des embarcations suspectes, dont plus de la moitié (58) a permis d’appréhender des pêcheurs illégaux, conduisant à des déroutements, voire des saisies des embarcations, ainsi qu’à la saisie de 190 km de filets et de 40 tonnes de poissons. Elle a également permis la saisie 342 kilos de vessies natatoires. En parallèle, 105 km de filets ont été relevés par l’embarcation remonte filets (ERF) des FAG.

Bilan des opérations renforcées
  • 11 « navires INN » déroutées (dont 4 opposées)
  • 1 opposée « neutralisée »
  • 5 traitements administratifs
  • 101 km de filets
  • 10,8 tonnes de poissons
  • 72 kg de vessie natatoires
  • Bilan des opérations courantes (PPSM P)
  • 4 « navires INN » déroutées (dont 1 VNZ à 180nq et 1 BR fille)
  • 2 « neutralisées »
  • 2 FR « déroutés »
  • 37 traitements administratifs
  • 89 km de filets
  • 29 tonnes de poissons
  • 270 kg de vessie natatoires
(Source : Direction de la mer Guyane)
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play