Guyane : pénurie sur les réactifs en pleine crise sanitaire du Coronavirus

coronavirus
coronavirus : un laboratoire d'analyse de Kourou obtient la certification pour la détection du virus
C'est dans ce type d'automate que les prélèvements sont effectués ©K.Constable
Le département fortement dépendant de la métropole a toujours des difficultés d’approvisionnement en réactifs pour les tests de la Covid-19. En signe de protestation, mercredi 24 juin, le laboratoire d’analyse privé de Kourou sera fermé au public.
 

Plus de réactifs pour Kourou :

Thierry Carage, le responsable des laboratoires du même nom à Kourou ne décolère pas, samedi dernier et ce lundi, sa commande de réactifs « a été débarquée de l’avion à destination de Cayenne ».
Le laboratoire kouroucien qui a une capacité d’un peu moins de 500 tests par semaine, en commande à chaque fois par lot de 1000.

« Avant c’était l’approvisionnement (auprès des fabricants) qui était tendu, mais là on n’arrive pas à être livré... »

Thierry Carage (directeur des laboratoires Carage)

Pourtant de son côté l’Agence Régionale de Santé (ARS), assure que depuis plusieurs semaines elle a « sanctuarisé », en collaboration avec la CCI Guyane, tout ce qui est fret aérien médical.

« Les besoins sont de plus en plus forts…. Ce qu’on consommait en 1 mois, on le consomme en une semaine » 

Alexandre de La Volpilière (directeur général adjoint de l’ARS)

Le laboratoire de Kourou sera donc fermé au public, demain, mais le drive qui effectue les prélèvements, sera lui ouvert.


Il faut choisir entre ce qui part, et ce qui reste au sol :

Sur la plateforme de Roissy, le fret médical bouchonne ou est bloqué, alors que les avions ne transportent quasi plus, que des colis médicaux. Les autorités expliquent qu’outre les réactifs pour ce laboratoire, la Guyane est en tension et a besoin de beaucoup d’autres équipements médicaux, comme des gants, lunettes de protection, etc… d’autres pénuries auxquelles il faut aussi répondre...

« Entre la crise (pénurie) des sur-blouses pour protéger le personnel médical et les réactifs, il faut prioriser dans la mesure où les prélèvements (de Kourou) peuvent être analysés sur Cayenne » 

Alexandre de La Volpilière (directeur général adjoint de l’ARS)


Institut Pasteur de Cayenne et autres labos mieux pourvus : 

Adossé à un mastodonte national, on apprend aujourd’hui auprès de l’ARS que l’Institut Pasteur, attend de nouvelles plaques d'extraction, pour mercredi 24 juin. Le laboratoire pourrait ainsi reprendre les tests par lot de 96. En attendant, il effectue les prélèvements par lots de 20. 
Les capacités des laboratoires Biosoleil et Eurofins restent élevées, selon l’Agence, avec 300 à 400 tests possibles par jour. Biosoleil a reçu samedi un nouvel automate GenExpert ainsi que 500 réactifs. Cinq cents autres devaient arriver hier et une nouvelle commande de 2 000 sans doute dans une semaine. Actuellement, l’essentiel des capacités de tests en Guyane repose sur le laboratoire du CHC, mais avec donc des capacités de tests principalement sur un réactif. Pour le second type de réactif, une livraison est attendue pour aujourd’hui ou demain. Les campagnes de prélèvements vont donc se poursuivre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live