publicité

Les habitants de Mana se réjouissent de la mise en service du nouvel hôpital de l'ouest guyanais mais pointent du doigt le manque de transport

Patients et personnel du CHOG s'apprêtent à intégrer le nouvel hôpital situé aux Sables Blancs et équipé de matériels de haute technologie. L'ouest Guyanais va désormais bénéficier d'une offre de soins plus diversifiée et plus qualitative. A Mana, les habitants se réjouissent avec mesure.
 

Mana commune située à 30 km de Saint-Laurent du Maroni © Eric Léon
© Eric Léon Mana commune située à 30 km de Saint-Laurent du Maroni
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Dans la paisible commune de Mana à 30 km de la capitale de l'ouest, l'ouverture de ce nouvel établissement de santé a également une résonance particulière. Au coin d'une rue où s'arrêtent les transporteurs, David ambulancier, donne son avis :

" Cette ouverture est une bonne chose pour les malades transportés surtout si tous les spécialistes viennent dans l'ouest, c'est bénéfique pour tout le monde. Sinon, il faudra encore transporter les malades à Cayenne et certains iront toujours aux Antilles ou en Métropole se faire soigner."

 

Une meilleure offre de santé mais des problèmes pour se transporter

Anne Marie Read, seule infirmière libérale de la commune a fait le choix de s'installer à Mana, il y a 15 ans. Elle ne le regrette pas. Elle soigne 10 patients par jour, une petite "patientèle" qui lui donne le temps de s'investir dans d'autres activités. Selon elle, la mise en service de l'hôpital est une grande avancée, les personnes n'auront pas à se déplacer trop loin mais comme elle le souligne, il reste à régler le problème du transport :

 "A Mana, s'il n'y pas d'ambulance, notamment l'après-midi, les malades ne peuvent pas se déplacer, c'est un problème."

L'infirmière évoque aussi la problématique dans la commune d'une offre de santé restreinte. Il n'y a que deux cabinets de médecins libéraux. C'est insuffisant. Dans ce secteur de la Guyane, beaucoup de personnes n'ont aucune couverture sociale parce qu'elles sont en situation irrégulière.

Suzanna, 24 ans, étudiante en bac pro agricole aurait souhaité, quant à elle, encore plus de proximité :

"C'est bien mais le transport reste compliqué. Quand les choses sont à proximité c'est toujours mieux. Mananaise, j'aurai voulu que ma commune ait son propre équipement... 

Offre de santé à Mana

Deux médecins de ville
Une infirmière libérale
Un centre de santé
Une PMI (centre de Protection maternelle et infantile)
Un CMPI en projet à Mana 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play