guyane
info locale

Handicap : des ateliers pour apprendre à passer un entretien d'embauche

emploi
Le site de l'Imed Léopold Héder de Cayenne
Le site de l'Imed Léopold Héder de Cayenne. ©DR
En Guyane, les personnes en situation..de handicap représentent 3% des demandeurs d'emplois. Pour mettre toutes les chances de leur coté : l'IMED, l'Institut médico-éducatif prépare ses bénéficiaires aux entretiens d'embauche.            ;


 
En Guyane, les personnes en situation de handicap représentent : 3% des demandeurs d'emplois. Pour mettre toutes les chances de leur coté. L'IMED, l'Institut médico-éducatif prépare ses bénéficiaires aux entretiens d'embauche. La structure va lancer également l'opération DUO-DAY.
Le but étant d'accueillir pendant une journée, une personne handicapée dans une entreprise. Une première en Guyane.


Entretien d'embauche 

Face à Benoit, Tatiana et Murielle, une  professionnelle de la restauration et un consultant qui jouent le rôle de l’employeur et du RH, comme dans un entretien d’embauche.
Une mise en situation pour préparer ces jeunes porteurs de handicap, mais pas pour autant incapables de travailler. Pourtant l’accès à l’emploi est compliqué pour eux et l’entretien d’embauche est souvent le premier obstacle sur une route semée d’embûches.
Aïssatou Chambaud chargée d’insertion à l’IMED explique : 

"Pour les jeunes que nous suivons, ils ne savent pas se vendre, même si ils ont les compétences métiers, on est là pour les aider à surmonter leur handicap "

 

Un dispositif destiné aux chefs d'entreprise

A terme l’IMED ambitionne d’accompagner au fil de l’an une trentaine de jeunes, en les préparant et les insérant dans la vie active. Le dispositif s’adresse aussi aux chefs d’entreprise, ceux présents ce matin sont déjà convaincus.
Georges-Antoine Leblanc consultant précise : 

"Je les ai trouvés très bien, très motivés. Derrière leur projet il y a de la cohérence. Bien accompagnés, ils peuvent réussir". 


Les stagiaires sont très motivés. De l'avis de tous : ils sont capables et souvent plus investis que les personnes dites valides…simplement parce qu’ils en ont généralement bavé deux fois plus et doivent faire les preuves de leur compétence là aussi,  deux fois plus…
 

 
Publicité