Un hébergement difficile pour les élèves des communes de l'intérieur

éducation
Internat du lycée Melkior et Garré
Internat du lycée Melkior et Garré ©guyane 1ère
Chaque année, à la rentrée, se pose le problème de l'hébergement des élèves des communes isolées obligés de poursuivre leur cursus scolaire sur le littoral. Il manque des places d'internat et dans les familles d'accueil. Mais le dispositif s'améliore au lycée Melkior-Garré, l'internat a réouvert.
Pour les parents amérindiens de l'intérieur de la Guyane, l"hébergement de leurs enfants scolarisés sur le littoral est un casse tête qu'il faut résoudre chaque année. Peu de places en internat, pas suffisamment des les familles d'accueil où encore un relationnel dificile entre accueillants et accueillis, autant de difficultés à résoudre. Une rencontre entre le rectorat, la collectivité territoiale de Guyane et une association amérindienne a permis de mettre à plat la problématique et de travailler à des solutions. 
Le lycée Melkior a réouvert son internat qui a été réhabilité. Il est pratiquement plein, 34 filles d'un côté et 24 chez les garçons où au total 40 places sont à disposition. Sur la totalité du territoire, les internats sont occupés à 54%. Et pourtant des jeunes ont des difficultés à trouver à se loger ou un accueil en famille.

Le reportage de Laurence Tian Sio Po