Héloïse Voyer, future orthodontiste, majore en odontologie de la première année commune aux études de santé

portraits
La famille Voyer
©Franck Leconte
19 ans à peine et déjà majore de première année commune aux études de santé dans sa spécialité dentaire. Héloïse Voyer vient d’obtenir la place qu’elle convoitait tant et peut maintenant espérer exercer, à la fin de ses études, le métier d’orthodontiste.
Après un cursus scolaire intégralement suivi en Guyane, dans des établissements publics, cette brillante guyanaise s’apprête à achever sa formation à Bordeaux où elle va s’installer dans quelques semaines.


Majore de promotion, la récompense du travail fourni

Ainée d’une famille de trois enfants, Héloïse est plongée dans ses cours. Elle dit travailler pendant plus de 10 heures par jour en moyenne. Etre majore de sa promotion est la consécration de plusieurs années d’efforts qui apportent aujourd’hui, joie et fierté à tous les membres de la famille Voyer et Heloïse en est consciente :

C'était émouvant, un moment très fort de voir que suis arrivée à atteindre la place de majore parce que cela a montré que tout l'acharnement de l'année a payé...


Pour Sandrine Voyer, professeure des écoles et maman de Héloïse c’est le résultat du travail en commun entre les enseignants du public et sde on parcours dans les différents établissements qui ont permis la concrétisation de ce projet.
Ceinture noire, championne de karaté dans différentes catégories pendant 5 années de suite, Héloïse Voyer trouve aussi le temps de danser et de jouer au piano pour faire baisser la pression.
Héloïse réalise un rêve d’enfant qui lui permettra de soulager les maux des autres, comme ce fut le cas pour elle, jadis.

En cinquième j'ai découvert l'orthodontie puisque l'on m'a posé un appareil dentaire. Et à partir de ce moment je me suis dit que c'était le métier que je voulais faire...


Ce projet professionnel va éloigner Héloïse de la maison familiale pendant les sept prochaines années. Objectif, décrocher son diplôme d’orthodontiste : 

Le 27 juillet, la famille prendra l’avion pour installer à Bordeaux Héloïse et son petit frère Alexandre. Ce dernier va intégrer une école d’architecture pour suivre les traces de son père Jean-Marc Voyer, un architecte bien connu en Guyane.
Héloïse et Alexandre souhaitent revenir en Guyane exercer leurs métiers avant 2030.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live