Horticulture : Le jardin créole de Line Nicolas Tasia

agriculture guyane
Jardin créole de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan
L’horticulture est une passion pour Line Nicolas Tasia, habitante du quartier des Ames-Claires à Rémire-Montjoly. Ses plantes ont été, pour une dizaine de personnes en situation de handicap, une source de thérapie ce mercredi lors d’un après-midi ludique.
 
Cela fait plus de 30 ans que Line Nicolas Tasia façonne son jardin créole. Il est devenu aujourd’hui une référence en la matière avec plus d’un millier d’espèces végétales. Line partage sa passion avec les plus curieux. Chaque année, des groupes scolaires ou encore des associations, notamment de personnes en situation de handicap, viennent découvrir les lieux.
Ce mercredi, cela a été une grande première pour des jardiniers en herbe de l’Adapeï (L’Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales). Une dizaine d'entre eux a pu découvrir l’origine des plantes de Guyane qui composent la closerie grâce aux cours de botaniques d’un guide animateur, Jean-Marie Prévoteau. 
membres de l'ADAPEI Guyane
©Lindy Nédan
Dans ce jardin, balisiers, héliconia, épiphytes, philodendrons... Des plantes aux noms techniques aussi impressionnantes autant par leurs formes que par leurs couleurs. Elles ont trouvées une juste place aux côtés des objets d’art tels que les statuts, les fontaines et autres objets de décoration qui ornent l'espace.
Jardin de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan
 
Jardin de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan
 
Jardin de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan

Line Nicolas Tasia :

"Quand on aime, on ne compte pas "
 


C’est ce que répond Line quand on lui demande le coût d’un tel investissement. L’émerveillement de ses visiteurs n’a pas de prix. Son mari l’accompagne depuis plusieurs années. Jean- Marie Prévoteau enfile même sa tenue de guide quelques jours par mois pour faire découvrir les richesses de ce jardin créole.
Jean-Marie Prévoteau, compagnon de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan
Jardin de Line Nicolas Tasia
©Lindy Nédan

Jean-Marie Prévoteau :

"Chaque guyanais doit maîtriser ces savoirs botaniques qui font partie du patrimoine du territoire. Rapporter les aventures de cette végétation originaire ou non de notre territoire est une façon de transmettre ses connaissances. "

©C.Séraphin-George/W.Redonnet

Si vous aussi, vous avez envie de découvrir le jardin créole de Line, vous pouvez prendre rendez-vous sur sa page Facebook personnelle 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live