Ile de Cayenne : plusieurs auditions lors d'une opération de lutte contre le travail clandestin

emploi
Ile de Cayenne : plusieurs auditions lors d'une opération de lutte contre le travail clandestin
©Blue.Roche / Gendarmerie de Guyane
Le 15 septembre, une opération de lutte contre le travail dissimulé a été menée par la Gendarmerie à Matoury et à Remire-Montjoly. Près de 5 tonnes de fruits et légumes ont été saisies. Plusieurs personnes ont été interrogées.
Mardi matin, une vaste opération de lutte contre le travail dissimulé et l'exploitation par le travail a été menée par la Gendarmerie nationale dans les communes de Matoury et de Remire-Montjoly.
La cible : les vendeurs de fruits et légumes installés le long des routes de l'Île de Cayenne. Des stands qui se sont multipliés ses derniers mois avec le couvre-feu, des mesures sanitaires strictes et des marchés limités à une trentaines de étals.
 

Des conditions de travail inhumaines


Une opération qui a porté ses fruits : sept stands ont été démantelés. 
Huit vendeurs en situation irrégulière ont été entendus en tant que victimes. Les conditions de travail particulièrement drastiques et inhumaines des employés ont été constatées.
Trois responsables ont été entendus en tant que mis en cause et trois personnes ont été placées en retenue administrative. Une obligation de quitter le territoire français leur a été notifiée.
Près de 5 tonnes de fruits et légumes ont été saisies et remis à des associations d'aide humanitaire. Le matériel ayant servi aux infractions a été détruit et un véhicule utilitaire a été saisi.
Vingt-cinq gendarmes de la compagnie de Matoury et des escadrons de gendarmerie mobile de Dijon et Sathonay/Camp, épaulés par la cellule de lutte contre le travail illégal et les fraudes du commandement de la gendarmerie de Guyane étaient mobilisés.
Plusieurs services de l'état ont également participé à ce vaste coup de filet sur les primeurs dont le service de l'alimentation de la direction de l'Agriculture, la direction du Travail et la la Police aux Frontières.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live