Ils avaient prévu de voler ses cochons pour les revendre sur les sites d'orpaillage : le procès pour le meurtre d’Omer Arneton s’est ouvert ce lundi

justice
Cour d'assises Amélie Gaillard
La salle de la cour d'assises ©Laurent Marot

Tué pour ses cochons...C’est une affaire macabre qui a secoué la Guyane il y a presque 3 ans. Le procès pour le meurtre d’Omer Arneton s’est ouvert à la Cour d’Assises. Cet homme de 91 ans A été retrouvé sans vie, bâillonné et frappé. Deux vont comparaître demain. 

 

Tué pour ses cochons. C’est une affaire macabre qui a secoué la Guyane il y a presque 3 ans, en juin 2018. Le procès pour le meurtre d’Omer Arneton s’est ouvert à la cour d’Assises de Guyane. Cet homme de 91 ans été retrouvé sans vie, bâillonné et frappé. Quatre accusés pour ce meurtre macabre, seuls deux vont comparaître demain. Daiana Ramos Rodrigues et Domingos Carvalho Esquerdo. La famille attend des réponses mais surtout que justice soit faite.

Un homme apprécié de tous

Omer Arneton était un homme apprécié de tous, au quartier Concorde de Matoury, connu également pour être le premier fan de son petit-fils Kendrick Golitin, coureur cycliste du Vélo Club de Kourou. Omer Arneton, 91 ans, est retrouvé mort le 18 juin 2018, par son fils venu lui rend visite.  Le corps sans vie du nonagénaire a été retrouvé pieds et poings liés, bâillonné, battu à coup de crosse.  L’asphyxie est la cause la mort selon le médecin légiste de l’époque. Deux mois, plus tard, deux suspects ont été interpellés. Le mobile du crime : le vol de cochons appartenant à la victime pour les revendre sur les sites d'orpaillage illégaux. C’est ce qu’ont déclaré Daiana Ramos Rodrigues, 33 ans  et Domingos Carvalho Esquerdo, 41 ans tous deux d’origine brésilienne en situation irrégulière sur le territoire, deux des 4 accusés de ce massacre, les deux autres ont pris la fuite. 

Une proche de la famille

Omer Arneton, connaissait Daiana Ramos Rodrigues. Il avait hébergé cette dernière lorsqu’elle sortait avec son meilleur ami, elle était donc bien connue de la famille. Des proches meurtris qui réclament à l’issu de ce procès d’une semaine, une sentence exemplaire. Omer Arneton était un homme apprécié de tous, au quartier Concorde de Matoury, connu également pour être le premier fan de son petit-fils Kendrick Golitin, coureur cycliste du Vélo Club de Kourou….

Le reportage de Lindy Nédan

Une semaine aux assises pour le meurtre d'Omer Arneton.